Ma recette de pain au levain en cocotte Simple & Rapide

pain au levain cocotte simple et rapideCette période de confinement est l’occasion pour certains d’entre vous de reprendre l’aventure levain. Pour plein de raison, faire son pain est une réelle satisfaction.

Tout d’abord faire son pain permet d’être 100% autonome, il vous demandera uniquement un peu d’anticipation, de la farine et de l’eau. Plus besoin de sortir acheter son pain quotidien, un seul pain de 500g et 1kg peut durer longtemps emballé dans un torchon. Je fais deux pains de 500g par semaine depuis 3 ans. Au début cela demande de la persévérance et des expérimentations pour trouver sa recette fétiche, en tenant compte de ses propres contraintes d’environnement et d’emploi du temps. Mais après je vous assure, cela devient addictif.

De mon côté après avoir testé et retesté des recettes en 2500 étapes à réaliser tous les quarts d’heure, je me suis décidé à trouver MA recette simple et rapide pour la maman pressée. Sinon c’est clair j’aurais abandonné depuis bien longtemps.

Avant de commencer, il y a bien évidemment la question du levain. Je ne m’attarderai pas sur le sujet car j’ai choisis la facilité: j’ai demandé à  mon amie Laetitia de m’en donner un peu du sien, que j’utilise toujours depuis 3 ans. Soyez rassurés, faire son levain n’est apparemment pas si compliqué. Il demande juste de la patience et de la persévérences, qualités de toute façon nécessaires pour la panification. Gardez en tête que plus le levain et nourris, plus vous en prenez soin, plus il sera efficace. Par ailleurs, le temps et l’expérience seront vos meilleurs alliés. Sur ce sujet, je vous conseille les blog de ni cru ni cuit et coconut blog qui regorgent d’articles pour créer son levain. Après ces jolis discours, passons à la pratique !

Jusqu’à maintenant, je faisais ma recette en pétrissant au robot (Thermomix) pendant 10 min. Dans une video de Levain mon amour, j’ai appris que le levain travaillait de lui-même. Entendez donc que le pain au levain ne nécessite que très peu de pétrissage. J’ai essayé e cela semble fonctionner. Le pain est un peu plus dense que d’habitude mais c’est aussi la première fois que je faisais un pain de 1kg… Je vous tiendrai au courant de mes futurs essais.

Ma recette est donc encore plus simple et se fait sur une journée facile : je nourris le levain au réveil (entre 8H et 10H), je fais le pain avant le déjeuner ou après puis je cuis en milieu ou fin d’après-midi, et le soir c’est tartines salées party!

Durée de préparation : moins de 10 min

Temps de repos : entre 4h et 8H + une nuit

Temps de cuisson : 50min / 1h

Ingrédients pour un pain de 500G à doubler pour un pain de 1kg :

  • 150/175g de levain mûr – le levain est mûr quand il a gonflé, fait des petites bulles sur le dessus
  • 300g d’eau de source – Vous pouvez utiliser de l’eau du robinet à condition de la faire reposer 2H minimum avant afin que le chlore s’évapore. Si vous utilisez de la farine complète, la quantité d’eau pour être plus importante car la farine complète absorbe plus l’eau que la farine raffinée. Enfin, augmenter la proportion d’eau sera le futur challenge, car plus la pâte est hydratée, plus le pain fait des bulles et a des aérations.
  • 500g de farine – je change régulièrement suivant le contenu des mes placards, notez que plus la farine sera raffinée, plus le pain sera aéré. Dans tous les cas privilégiez de la farine de bonne qualité, biologique si possible, voire des farines anciennes. Généralement je prends au moins la moitié en farine de T65, puis l’autre moitié en T80 (ou bise), T110 et même T150.
  • Un cuillère a café bien bombée de sel de mer gris

 

  1. Je commence vers 14H quand mon levain est à point. Dans un grand saladier, mettez tous les ingrédients dans le sens de présentation. Malaxez une minute jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien amalgamés.
  2. Couvrir d’un linge, puis faites deux sessions de rabats environ toutes les 30 min (voir vidéo que je vous fais bientôt).
  3. A ce moment là il est environ 15H/16H, couvrez le saladier d’un, voire plusieurs linges, puis placer le dans un four fermé. Si le four est encore chaud d’une précédente cuisson cela ne pose pas de problème, au contraire, l’idéal étant d’être entre 25 et 28 degrés. Laissez reposer jusqu’à ce que la pâte est doublé / triplé de volume, cela peut prendre en 4 et 8H. De mon côté je laisse en fonction de mon emploi du temps !
  4. Sortez la pâte du four et procédez comme la vidéo suivante de ni cru ni cuit, l’idéal étant d’avoir une corne / raclette à pain. J’ai trouvé la mienne chez Ikea, dans cet esprit. L’idée étant de faire une jolie boule en gardant le maximum de gaz dû à la fermentation.

  1. Couvrez d’un linge et laissez au réfrigérateur toute une nuit.
  2. Le matin, sortir le saladier et laissez reposer 2H à température ambiante. Refaite les rabats rapides du point4. L’idée avec tous ces rabats est de faire rentrer un maximum d’air.
  3. Ensuite farinez légèrement le fond la cocotte et déposez délicatement la boule au milieu. Mouillez la surface du pain avec de l’eau à l’aide d’une pinceau de cuisine. Incisez avec un bon couteau, d’un coup ferme. Cette étape est très importante car elle permet au pain de s’ouvrir et bien lever. Alors n’hésitez pas à repasser plusieurs fois afin que ce soit bien ouvert. Finissez avec un peu de farine et / ou des graines.
  4. pain au levain cocotte simple et rapide
  5. Mettez un peu d’eau dans le lèche frite du four, ou un récipient avec de l’eau. Enfournez à four froid à 220 degrés pour 50 min / 1H. Si vous aimez le pain bien cuit, vous pouvez ajouter quelques minutes de cuisson en enlevant le couvercle pour permettre à la croute de foncer.
  6. Sortez le pain et attendez total refroidissement pour le couper. Il se garde une semaine emballé dans un linge.

pain au levain cocotte simple et rapide

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire