Le dernier biberon ?

Ca y’est, le reflux (appelé aussi RGO) est définitivement derrière nous. Miss Avon a souffert  de reflux interne depuis son premier mois de vie. Le liquide remonte dans son oesophage jusqu’à créer une irritation qui peut même aller jusqu’à l’osoephagite. Je m’en suis rendu compte alors qu’elle se jetait sur ses biberons, puis, les refusait catégoriquement (après une centaines de millilitres maximum). Il n’y avait plus rien à faire: elle tournait la tête, grimaçait voire hurlait à l’approche du biberon. A côté des repas, nous avions la chance qu’elle reste très souriante et qu’elle dorme bien la nuit.

Ce reflux interne a été une vraie plaie. J’angoissais à l’approche des repas, je culpabilisais d’angoisser par peur qu’elle n’angoisse à cause de moi. L’angoisse quoi ! Je faisais en sorte d’être à la maison pour ses biberons afin d’avoir une environnement calme. J’ai été d’une patience dont je ne me serais jamais su capable. Mais je ne compte plus les fois où j’ai craqué, la confiant à mon chéri pour partir prendre l’air. J’ai souvent été forcée de quitter la maison pendant que le chéri la « gavait ».  J’avais vraiment cette impression tant son refus était violent… Il fallait qu’elle mange (elle avait faim) donc nous la forcions, elle pleurait…

Nous avons aussi tenté de lui donner moins, mais plus souvent. Mais ce n’étais pas plus simple : d’une part le lait est difficile à digérer et j’étais sceptique à lui imposer une digestion «  »permanente », d’autre part ma petite n’était pas rassasiée, elle avait des difficultés à s’endormir et le cercle infernal était lancé.

Après que le Gaviscon ait perdu son efficacité, nous l’avons mise sous Inexium plusieurs mois. Le traitement a fonctionné bien que nous ayons dû augmenter la dose à mi-traitement. Je suis persuadée que nous développons une sorte de résistance à ce type de médicament. Le médecin me l’a confirmé. En effet, si nous inhibons les symptômes de reflux pendant un moment, l’enfant sera rapidement gêné en cas de retour de douleur, même minime.

Je pense que mes grandes sont aussi passées par là. Je ne connaissais pas ces traitements, j’ai pris mon mal en patience et tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques semaines. Etait-ce vraiment un reflux? Aurais-je pu faire sans médicaments pour Miss Avon ? Avec le recul les symptômes était tellement violent qu eue vois mal comment je m’en serais passé.

Quoi qu’il en soit voici mes conseils pour les mamans de petits atteints par le reflux. Il ne s’agit pas de « mes » conseils à proprement parlé, mais plutôt ceux de divers médecins et spécialistes, dont les effets m’ont semblé positifs.

  • Adopter un lait épaissi (GalliaGest par exemple). Si votre bébé est au biberon, c’est la première option avant de passer aux médicaments
  • Faire un test d’éviction de lait de vache car l’APLV peut être la cause du reflux. De mon côté j’ai attendu ses 8 mois pour faire le test. Il n’y avait aucun autre signe (diarrhée, eczéma…) donc les médecins m’en avaient dissuadé. Si vous voulez un conseil, une éviction pendant quelques temps n’est pas bien compliqué, et vous en aurez le coeur net. J’ai adopté pour le lait de riz AR Modilac ainsi que les petites crèmes dessert (elle était déjà diversifiée). Elle a beaucoup aimé si bien que j’ai gardé ce lait tout en sachant qu’elle n’était pas allergique.
  • Incliner légèrement le lit si le reflux génère des réveils nocturnes
  • Si le reflux persiste, vous pouvez essayer de lui donner du Gaviscon, avant chaque biberon (pour empêcher que le lait ne remonte)
  • Ne pas hésiter à rapidement diversifier. Les pédiatres conseillent à partir de 4 mois.
  • Au moment de la diversification, essayer de garder les biberons de lait et autres « liquides » uniquement pour le matin et le soir (conseil du pédiatre spécialisé).
  • Compléter avec des yaourts / petits suisses / fromages blanc pour s’assurer que le bébé a au moins 500ml de laitages / jour. J’ai complété chaque biberon avec un yaourt à partir de ses 4 mois. Elle prenait 1/2 ou 1/4 de son biberon, et je complétais ensuite avec quelques cuillères de yaourt nature. Avec le recul, je me dis que j’aurais dû commencer plus tôt, j’aurais moins galéré et elle aussi.

Maintenant que cette période est derrière nous, je n’ai qu’un seul regret: l’impression de m’être trop entêtée à ce qu’elle boive ses biberons. Si c’était à refaire (ce que je n’espère pas), je passerais plus tôt aux laitages « solides » et n’insisterais plus sur les biberons.

Je pense qu’il faut désacralisé le lait pour nourrisson. Le principal est que nos enfants mangent à leur faim, et équilibré. En discutant autour de moi, j’ai rencontré des mamans qui n’ont jamais donné de lait artificiel à leur petit, par conviction. Elles ont variés les laits : maternel, végétal, laitages au lait de vache (plus faciles à digérer avec les ferments)… Je n’ai pas d’opinion, ni de conviction particulières, et je n’aurais jamais la prétention de dire ce qui est bien ou mal. Ce qui me semble sûr c’est qu’il y a bien trop de pression sur le sujet: imposer des quantités, des prises, des dates pour donner tel ou tel aliments… Il y bien trop de lait artificiels différents (sans parler des points de ventes, des différents discours et surtout du marketing accompagnant chacun d’eux!). Bref, relativiser, faire au feeling, écouter son bébé seront désormais mes maîtres mots. 

Miss Avon n’a plus de reflux, mais elle n’est clairement pas accro à biberon. Elle est bien plus intéressée par notre assiette. A 15 mois, je laisse donc progressivement tomber le biberon. Je ne veux plus la forcer. Je lui propose en premier, puis je complète avec ce que nous mangeons. C’est un vrai plaisir de la voir tout goûter à table. Ses grandes soeurs sont ravies aussi de leur partager leur assiettes (= je refile discrètement ce que je n’aime pas OU je me fends la poire à la voir lécher  du kinder). Les repas de famille sont un vrai plaisir ou tout monde intéragie sans prise de tête.

Pour celles qui sont encore en galère avec ce maudit reflux, je vous envoie tout mon courage. Ne vous inquiétez pas, ça passe, plus vie qu’on ne le croit !!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire