Privés de télé

Source: Drôles de Mums

Chez nous les enfants sont privés de télé tous les jours: il n’y en a plus à la maison.J’ai d’ailleurs la vague l’impression que de plus en plus de famille vont vers ce choix.

Dire qu’il y a quelques années l’objectif ultime de l’ado que j’étais était d’avoir la TV dans ma chambre…. Il est loin le temps où je faisais les devoirs devant l’écran, cuisinais avec un bruit de fond et lézardais mes soirées dans mon canapé devant The Voice…

Pourquoi ai-je supprimé la télévision ?

L’abandon de la télé s’est fait progressivement. Il était une fois une ado rencontrant  un homme parlant fort, très fort…… et ils eurent beaucoup d’enfants (3 c’est beaucoup ?!) . Plus sérieusement, si vous y ajoutez la télévision à son grognement, cela créé un fond sonore assez démentiel (j’espère qu’il ne voudra pas divorcer à la lecture de ce billet, ). Ensuite j’ai déménagé en Espagne = TV espagnole, j’ai travaillé, préféré passer mes soirées avec un mojito fraise en terrasse, eu un enfant (qui braillait plus fort que l’homme) ..

Bref, j’ai pris la décision définitive quand mon ainée a eu deux ans. Cette dernière se levait en me demandant d’allumer les dessins animés, je commençais à manquer de volonté quand aux négociations (surtout le matin !!!), cela devenait problématique et à longueur de journée. A cela s’ajoute le fait que je l’ai retrouvée plusieurs fois scotchée devant la TV en rentrant du travail (alors que j’avais bien spécifié à la nounou que je ne le souhaitais pas). Un jour j’ai sorti la télévision, au moins, il n’y avait plus de négociations possibles !

Les écrans nous envahissent

Outre la télévision, nous avons désormais les mobiles, les iPads, les jeux vidéos, l’ordinateur et un paquet d’occupations sur écran à caser sur une journée de 24h. Les enfants dormant minimum 12H, cela leur laisse peu de temps pour jouer, discuter… La maîtresse nous disait d’ailleurs d’éviter de mettre les enfants devant la TV le matin afin de ne pas user leur capacité de concentration. Logique… mais difficile à appliquer au quotidien quand la télévision traîne dans le salon, nous cédons une fois, puis deux, puis cela devient une habitude.

Je suis la première accro à Instagram, à passer beaucoup trop de temps sur mon portable, alors heureusement que j’ai dit adieu à la télévision.

Des programmes frôlant l’idiotie 

Si on met de côté le club Dorothée (LA base 😉 ), je me souviens rentrer de l’école et rester plantée devant la TV jusqu’au soir, à regarder Lagaf et autres émissions très intelligentes. Je ne veux pas ça pour mes enfants. Autant prendre un livre, regarder les images, écouter de la musique, ou même rêver en regardant par la fenêtre (l’espoir fait vivre).

Dernièrement je me suis allumé le JT sur l’Ipad (l’occasion de regarder nos beaux et intelligents candidats). J’ai donc eu le privilège de connaître le programme de la journée, et quoi ? non pas possible ? Super nanny, quel est le sujet ? « Cette mère allaite toujours son enfant à 3 ans... » (dit avec une voix off bien grave et catastrophée). Non mais sérieux ? Je ne suis ni pro, ni contre l’allaitement, mais de là à dire qu’allaiter son enfant est un souci, et de là à faire intervenir super nanny et montrer tout ça à la télé, non mais vraiment j’hallucine. Je n’ai même pas pu finir mon JT…

Ne plus exposer nos enfants aux tonnes de publicités

Ce qui me gêne le plus dans la télévision, c’est le fait de ne pas pouvoir contrôler ce qui est diffusé. Au delà des programmes non adaptées, je pense surtout aux coupures publicitaires. Sont-ils assez matures pour y être exposés ? La mention « 5 fruits et légumes par jour » en bas à droite alors que nos bambins ne savent pas lire, on en parle ? Quand je vois comment l’esprit cognitif de mes filles à du mal à subir la frustration dans un supermarché, je me dis que les enfants doivent impérativement être préservés de la société de consommation. Nous devons leur expliquer progressivement. D’autres penseront qu’ils faut au contraire les y exposer pour faciliter leur apprentissage de la frustration. Ce n’est pas mon avis. Ils auront bien assez de toute leur vie pour cela. Il y a bien d’autres choses à apprendre en attendant.

Question déco 

Nous n’en parlons pas souvent, mais je trouve que la télévision n’est pas jolie, un salon sans télévision est bien plus convivial qu’un canapé tourné vers un écran.

Apprendre à se tenir, se sociabiliser et surtout rester un enfant !

Je vois de plus en plus d’enfants au restaurant, ou dans d’autres endroits publics les yeux rivés sur leur iPad. Je ne suis pas contre l’ipad,  je comprends tout a fait qu’il puisse rendre service et qu’il puisse même être éducatif. En revanche j’ai du mal à intégrer l’idée de les scotcher automatiquement dès la moindre difficulté. Tenir mes enfants au restaurant est très compliqué certes, d’ailleurs je n’y arrive jamais, ou tout juste quelques minutes. Cela ne me dérange pas, ce sont des enfants et je continuerais de les amener, de leur répéter comment il faut faire et d’échanger avec eux lors de ce moment en famille. Je préfère leur amener des crayons et des gommettes. Que le premier serveur qui me fait une remarque vienne me faire des remontrances sur l’éducation …

Mettre fin aux négociations

Sans télévision, je n’ai plus besoin de négocier. Chez les grands parents, mon ainée se lève uniquement pour regarder les dessins animés. Cela me conforte dans l’idée que nous avons bien fait de la supprimer. En fait nous ne l’avons pas vraiment supprimée puisque nous l’avons cachée dans une pièce non accessible des enfants, mais nous avons peu à peu perdu tout intérêt à l’allumer.

Les écrans oui, mais intelligemment

Avant d’avoir des enfants, j’avais des principes. La liste de ces derniers s’est incroyablement réduite au fil des mois et des enfants. Mais celui là, j’espère ne jamais l’abandonner. Nous avons bien sûre des écrans à la maison, et les filles regardent des dessins animés mais nous choisissons ce qu’elles regardent. Nous avons plusieurs films pour enfants et Walt Disney qu’elles peuvent regarder le week-end, ou le soir avant dîner. Nous en prenons aussi à la médiathèque. Elles doivent regarder un dessin animés maximum par semaine sur l’Ipad ou l’ordinateur. Le reste du temps ? Je priorise les livres, le Lunii ou l’ipod. L’une préfère les histoires et l’autre préfère la musique. Varier me semble une bonne idée. Dans la voiture c’est pareil, l’pad et les écrans restent à la maison. Elles écoutent la musique, jouent à des jeux, nous chantons, et faisons des pauses régulières.

Et pour l’actualité des adultes, il reste la radio et les journaux !

 

J’avoue que je suis parfois angoissée rien qu’à voir mon addiction à mon portable, comment seront nos enfants ? A quel âge demanderont-il un portable ? Comment gérer le temps d’exposition et d’utilisation ? Que leur répondre ? Hum le plus tard sera le mieux… En attendant si vous avez de grands enfants et des recommandations je suis preneuse 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions au sujet de « Privés de télé »

  1. C’est trop bien, que tu y arrives ! ça me donne du courage pour notre premier !! Je ne supporte plus toutes ces pubs et ces programmes abrutissants, mais chez mes parents et mes soeurs, la télé est constamment allumée ! Ne pouvant pas leur imposer de l’éteindre en présence de notre bout de chou, je m’interroge sur la façon dont nous allons pouvoir limiter les dégats !
    En tout cas ton site est génial, je commence ma liste de naissance et j’y trouve pleins de choses interressantes !! Merci BEAUCOUP !!!

    • oh merci pour le compliment, ravie de voir que ça peut aider 🙂 Bien sûr que tu peux pour la TV. Ici elles ne la demande plus. Dans la nouvelle maison nous avons mis la TV dans notre chambre (on ne la regarde jamais). C’est les copains des files qui sont surpris quand ils viennent « mais y a pas de TV chez vous ? ».

Laisser un commentaire