Pourquoi j’ai choisis de partir dans l’Ouest des Etats-Unis avec les enfants

Nous avons l’habitude de voyager, et on adore ça. Alors même avec 3 enfants, nous avions depuis longtemps envie de faire un long voyage, un moment rien qu’à nous 5 pour découvrir un endroit du monde.

Pourquoi les Etat-Unis ?

Avec des enfants de moins de 5 ans, et surtout un bébé de 6 mois, notre objectif était de trouver un lieu « facile » et sécurisé, où nous pourrions aisément trouver les produits de première nécessité. Les Etat-Unis, c’est comme en Europe, je me suis éclatée côté petits pots de bébé. J’ai moins ris quand il a fallu trouver un lait anti-reflux mais j’ai toujours tout trouvé, même lorsqu’il a fallu faire 10H de route pour longer la vallée de la mort ! J’étais rassurée côté santé aussi, même si les américains sont souvent « too much » de ce côté là, ils ont le mérite d’avoir des infrastructures correctes en cas d’incident avec les filles. Après avoir vécu en Afrique, et être passée par divers déboires médicaux, je pense que je me suis pas mal rodée. Mais cette fois ce n’est pas pareil, pas d’entreprise pour nous aider, aucun repère car nous changions de ville chaque jour.

Les Etats-Unis, en particulier la Californie, sont connus pour être « kids friendly« . En quelques mots, les serveurs ne font pas la tronche quand on se pointe avec 3 enfants, les vendeuses des magasins sourient et osent dire « so cute » quand j’ai passé une heure chez Sephora et que mes filles ont testé TOUS les maquillages (qu’est ce que je faisais chez Sephora pendant un road trip aux US ? Je me ne demande encore, sûrement un besoin de retour aux sources !).

Nous voulions trouver la nature, la sensation d’espace ainsi qu’un lieu assez riche pour y passer un mois. Nous avons hésité avec l’Australie ou la Nouvelle Zélande mais le premier était trop cher et peut-être plus compliqué en camping car, avec moins d’infrastructures, sans compter les heures de voyages… Nous avons donc opté pour les Etats-Unis car la distance restait convenables, et la longueur et prix du voyage correct (une seule escale à Paris). Et encore j’ai réussis à retenir le chéri qui voulait rallonger le périple en allant à Tahiti et à L’île de Pâques !!


Pourquoi avons-nous choisi le mode de vie « camping car » ?

C’est un rêve d’enfant, comme celui de beaucoup d’autres, d’autant plus le camping car américains comme celui de Barbie (on peut même regarder les dessins animés dedans whaouuu c’est la vie !). Le camping car c’est la bonne option pour partir en famille avec des petits. Cela permet de garder un fil rouge: chaque soir, mes bébés dormaient dans le même lit, avec leur odeur. Elles ont fini par très bien s’approprier le lieu et nous avons pris nos habitudes. Tout aussi pratique question logistique: nous prenions les petits-déjeuners et dîners dans le camping car. Le midi nous faisions pique nique, restaurant ou fast food. En balade, nous apportions uniquement le nécessaire pour la journée. Il a été notre allié pour nous permettre d’avaler les longues distances ni vu ni connu. Les filles étaient à leur aise pour faire leur sieste (attachées bien sûr ! )

Notre camping car 6 couchages :

Le camping car proposait une chambre séparée avec un lit double, très ergonomique, avec plein de placards, une salle de douche avec évier, toilettes, et douche dans laquelle je me douchais avec mes deux grandes pour vous donner un ordre d’idée. En face de la salle de bain se trouvait deux petits sièges et une table que nous avions surnommé « la salle d’activités » (entendez coloriage / gomettes). La table pouvait se transformer en lit 1,5 place le soir. Ensuite nous avions une petite cuisine ouverte avec évier, réfrigérateur, congélateur, micro-ondes, four, 4 plaques à gaz. Cette dernière donnait sur notre salle à manger composée d’une grande table de 4/5 personnes, deux banquettes 2 personnes, et une grande banquette 3 personnes. Les deux se transformait au lit, soit pour au moins 2/3 couchages. Les filles dormaient au dessus de la cabine conducteur, lit dans lequel nous aurions facilement pu caser 4 enfants dans la largeur (oui je les empile, pas vous ?). Bref mais nous aurions pu facilement avoir 2/3 enfants de plus (gros gros clin d’oeil..).

L’entreprise de location nous a fourni, en supplément, tout le matériel d’entretien, les draps, les serviettes et la vaisselle en plastique. L’entretien avec 3 enfants a été tout à fait gérable :  un coup de balai après chaque repas et la vaisselle. Nous avions prévu des couches pour les filles en cas d’accident et heureusement 🙂 #nocomment #onvayarriver

A noter aussi que malgré le fait que l’engin soit déjà immense, nous pouvions élargir l’habitacle à l’arrêt. Deux blocs coulisses sur l’extérieur (voir photo) : un dans la salle de vie et l’autre dans notre chambre.

Le mode de vie « camping car » est très contrôlé aux US: pas question de s’arrêter n’importe où pour passer la nuit. Nous avions donc réservé dans des Campground ou RV Park spécialisé dans l’accueil de ce type de véhicule, proposant branchement en eau, électricité, eaux usées. Ces établissements proposent aussi des laveries (très peu cher), des jeux pour enfants, des points de renseignements.

La logistique est simple une fois qu’on a pris le plie (j’avoue quand même que je n’ai pas fait grand chose). Il suffit de brancher l’eau, l’électricité et l’évacuation des eaux usées et des toilettes à chaque arrêt. Nous restions de 1 à 4 nuits et, une fois installés, évitions de déconnecter l’engin. Nous voyagions avec les transports en commun, en navettes (souvent gratuites, mises en place par les campings) ou en taxi. Nous faisons les lessives tous les 3 jours environs, au camping le soir.

Voici quelques photos (le bazar c’est cadeau) :

Lit des filles

Lit des filles

Le camping car "ouvert"

Le camping car « ouvert »

La salle d'activités

La salle d’activités

Salle de bain

Salle de bain

Salle à manger / cuisine

Salle à manger / cuisine

Lit de Papa et Maman avec une squatteuse qui a testé tous les lits du camping car

Lit de Papa et Maman avec une squatteuse qui a testé tous les lits du camping car


Pourquoi avoir fait confiance à une agence ?

Chaque destination est difficile à appréhender, même d’un mois. On suit facilement les guides et les touristes, pour parfois peut-être passer à côté de coins plus authentiques. Les séjours sont toujours trop courts et je n’ai pas envie de passer 1 mois la tête dans un guide ou au téléphone. L’avantage de l’agence c’est qu’elle connaît parfaitement la destination, les lieux à voir, à éviter. Elle n’a qu’un intérêt: celui de nous satisfaire pour nous voir revenir. Ainsi nous leur avons donné nos pré-requis, à savoir : San Francisco, Las Vegas, les parcs naturels, San Diego, Los Angeles, le tout avec des enfants petits et sur 4 semaines. Quelques jours plus tard, Charlotte nous a fait une proposition de circuit, et a tout réservé pour nous. Au premier hôtel nous attendait un énorme Road Book avec le programme, les vouchers pour les campings et la location du véhicule (rien à payé sur place, donc l’avantage de pouvoir tout régler en euros), les indications routières et temps de route, un guide personnalisé pour chaque endroit. et un numéro de téléphone si besoin. L’agence et Charlotte ont été top, vous pouvez les contacter les yeux fermés.

Passer par agence a certainement un petit coût supplémentaire, mais je pense que cela vaut le coup. Nous avons certainement évité beaucoup impondérables, profité pleinement du séjour, les yeux dans les paysages.


Quelques détails sur l’organisation du voyage :

  • Billet d’avion : nous sommes partis de Paris Charles de Gaulle par la compagnie Air France. Nous avons atterris à San Francisco à l’allée, et avons fait le retour depuis Los Angeles. Il faut compter environs 10H de vol direct. Nous avons pris nos billets directement sur internet, en fonction des prix et cela nous a coûté 3 000 euros pour nous 5 en partant depuis la province (avec une nuit à CDG à l’aller). L’agence s’est ensuite collée à nos dates.
  • Age des enfants idéal  pour partir : nos filles ont 5 ans, 3 ans et 6 mois. Je confirme qu’un voyage comme celui ci est pleinement envisageable à partir de 3 ans. Elles ont compris, ont suivis et se sont très bien adaptées. En revanche, ça a été plus compliqué avec la petite. Elle a un rythme différent, n’a pas fait ses nuits, s’est dificilement adaptée au décalage horaire. Elle a été très mignonne mais, à cet âge, les bébés préfèrent quand même rester dans leur petit cocon.

En résumé, qu’avons nous pensé de ce voyage ?

Les points positifs :

  • Les US sont très Kids Friendly, les enfants toujours bien accueillis. Il y a plein d’activités pour eux: des parcs, Disney; Legoland, les bus touristiques, les balades, le mini casino à Las Vegas.
  • Le voyage en Camping car est génial avec les enfants, nous gardons de magnifiques souvenirs de famille et pensons déjà un prochain road trip, l’Amérique du sud peut-être !
  • Les Parcs naturels et les paysages grandioses
  • Un pays développé, facile, propre, bien encadré, des campground sécurisés, des routes en bon état où l’on trouve tout facilement.

Et quelques points négatifs :

  • L’ouest des Etat-Unis est très cher. Une entrée au parc Disney est à 120 euros, le bus touristique entre 50 et 80 euros, un restaurant à pas moins de 20 euros par personne sans boisson et je ne parle pas des taxis ! Nous en avons eu pour 7 000 euros de logement (location de camping car, hôtel et campings) et 4 500 euros sur place (restaurants, animations, parcs, essences, courses..).
  • Le décalage horaire : j’ai un peu sous estimé la bête, qui est tout de même de 10 heures! Nous avons quand même mis 2/3 jours à nous remettre à chaque fois, sans parler de la petite dernière qui ne s’est jamais remise ! C’est clairement un point à prendre en considération pour un voyage avec enfants.
  • Disney World : pas bien différent de celui de Paris, quoi que bien plus cher. D’autres parcs semblent bien plus sympa comme Lego Land, entre San Francisco et Los Angeles.
  • La compagnie de location du camping car El Monte RV: à l’aller, l’équipe a été correcte. Mais au retour, nous avons été très très déçus. Nous devions prendre notre avion l’après-midi et nous nous étions levé très tôt pour rendre le véhicule nickel, plus propre qu’un mois plus tôt. Pendant l’inspection de l’arrivée, nous avons bien senti que l’équipe cherchait la petite bête pour nous facturer. Je vous épargne les détails mais ils ont voulu nous faire payer 700 dollars de franchise : 200 dollars pour un souci qui était déjà là à l’initial (que j’ai donc négocié) puis 500 dollars pour un impact sur le pare-brise. Quand on fait 4000km avec une voiture de location cela est possible, et n’a rien à voir avec notre faute. Nous auraient-ils facturé un pneu crevé ? Apparemment oui. Bref ils nous ont menacé d’appeler la police si nous ne payons pas. Nous avions notre avion et nous essayons de récupérer l’argent désormais. Je ne vous conseille pas cette agence, et éventuellement, une assurance voyage supplémentaire. Cette anecdote finale nous a laissé un petit goût amer…

Si vous êtes arrivés au bout de ce pavé je vous félicité. J’essaie toujours de simplifier mais je crois que je n’y arriverais jamais, trop pipelette !!

Et si, en plus de ça, vous avez encore de la ressources, vous pouvez aller jeter un oeil au détail de notre road trip, étape par étape avec nos photos :

Notre road trip dans l’ouest américain avec les enfants #1

Notre road trip dans l’ouest américain avec les enfants #2

Notre road trip dans l’ouest américain avec les enfants #3

La rubrique voyage reste grande ouverte puisque nous partons à Londres dans 1 semaine, en Laponie, puis à Singapour ! A très vite 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « Pourquoi j’ai choisis de partir dans l’Ouest des Etats-Unis avec les enfants »

Laisser un commentaire