Les inciter à voir le beau et se créer un doux environnement

img_5025En ce moment chez moi c’est « maman, elle a dessiné sur mon dessin », « maman, elle dit que je suis méchante, et même la plus méchante du monde », « maman elle dit que mon dessin il est moche… », « maman… », « maman… »…

A côté de ça nous sommes toujours dans l’apprentissage de la politesse. Pourquoi dire bonjour ? Au revoir ? Parce qu' »il faut dire Bonjour »… Alors je répète « Dis bonjour », « Il faut dire Au revoir… ». Et franchement je les comprends. Quand j’étais petite, le « Il faut » ne m’a jamais motivé. J’ai toujours eu besoin de comprendre le pourquoi du comment avant d’appliquer quoi que ce soit.

Enfin, mon ultime bataille du moment, c’est leur apprendre à ne pas crier pour tout et rien, leur faire comprendre qu’on peut arriver à la même finalité en parlant doucement.

Euh quelqu’un peut m’indiquer la route des bisounours que je leur programme un allé sans retour rapido ?!

Voilà, c’est ça, j’aimerais qu’elle se créé un monde plus doux, plus calme, plus posé. Elles peuvent le faire j’en suis sûre. Le challenge est plus difficile avec miss momie, actuellement dans la phase « j’hurle avant de tenter de mettre des mots sur mon besoin ». Parfois je l’entends hurler dans sa chambre parce qu’elle n’arrive pas à mettre la chaussure de la barbie : durs problèmes de petite fille.

J’ai l’impression de leur répéter  « il faut » toute la journée: « il faut dire bonjour »,, « il ne faut pas s’énerver », « il faut parler », « il faut régler vos querelles entre vous », « Il ne faut pas dessiner sur son dessin », …. Parfois calmement mais j’ai souvent tendance à frôler la crise de nerfs à la fin de la journée.

Je pense que je n’en suis qu’au début d’une longue vie de maman de petites filles…

Alors je repense à la méthode non violente, faire en sorte que ça vienne d’elle en leur faisant prendre conscience de l’environnement qu’elle peuvent se créer.

Le monde dans lequel nous vivons est assez dure, et assez difficile. Tous ces points ont finalement en commun une même idée : celle de voir le positif, vouloir le bien autour de soi. Pourquoi dire bonjour ? Parce que ça fait plaisir à la dame. Pourquoi dire que le dessin de Miss Momie est beau ? Parce que ça va l’aider à la mettre en confiance. Pourquoi essayer de trouver une solution à vos disputes ? Car vous serez fières de l’avoir fait seules ensuite. Pourquoi ne pas crier ? Car tu sais parler et que les mots sont plus doux que tes cris pour les oreilles. L’idée d’expliquer « pourquoi » à chaque fois ne m’est pas venue par hasard. Elle provient de mes diverses lectures dont celle de « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent« . concrètement un « arrête de crier » n’a pas de sens pour l’enfant. Pourquoi arrêter de crier ? Si on me dit « arrête de taper sur cet ordinateur maintenant », je ne vois pas pourquoi j’arrêterais. Par contre si on me dit « arrête de taper sur l’ordinateur, j’aimerais te parler yeux dans les yeux ». Je comprends la finalité et j’agis.

Alors de temps en temps, en particulier quand elles sont réceptives, le soir avant de dormir, je leur explique l’intérêt de voir les choses positives, l’intérêt d’être polie et souriante pour faire plaisir autour de soi, l’intérêt de parler doucement pour susciter l’écoute et l’attention.

Depuis quelques temps, j’ai remarqué que Miss Choufleur se reprend et encourage de nouveau sa petite soeur « tu es belle », « ton dessin est beau » (alors qu’il s’agit de 2 traits marrons !). Dans ces moments là je ressens telle de fierté que j’aimerais  les graver à jamais

Je n’en suis qu’aux prémisses de la gestion des relations de fratrie mais bon dieu que c’est bon et riche de les voir évoluer ensemble.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 réflexions au sujet de « Les inciter à voir le beau et se créer un doux environnement »

Laisser un commentaire