Quand mon bébé ne veut plus manger…

Avoir des enfants, c’est être en inquiétude permanente, toujours sur le quai vive. Certes au bout du 3ème on commence presque à devenir une maman professionnelle. Je pensais même ne plus avoir à vous faire part de mes perpétuels questionnements ici, mais plutôt vous partager mes astuces de pro 😉 Que neni !

Il parait que chaque bébé est différent. Chez moi, le moment du biberon à toujours posé problème. Je le sais. Mais mes souvenirs sont flous. Moins de 4 ans après, j’ai déjà oublié. Miss Choufleur avait des coliques et prenait ses biberons sur des plages horaires interminables. A ce moment là, je n’y connaissais rien, je crois bien avoir attendu la fin de la période coliques pour mettre un nom dessus. Pour Miss Momie, je me souviens par exemple que le fait de la nourrir dans le calme avait, il me semble, bien fonctionné. De toute façon j’étais en Afrique. Je n’avais qu’un seul et unique lait à ma disposition, et surtout aucun médecin « viable » (comprendre que se couper un membre est un motif valable de consultation pour le reste on repassera).

Et voilà le tour de Miss Avon. A un mois, elle repoussait la deuxième moitié de son biberon. Une séance d’osthéopathie ainsi qu’un traitement au Gaviscon plus tard et, oh, miracle, le problème semblait résolu. A ce moment là, j’ai repensé aux galères avec mes deux premières, au point de me dire que j’avais été trop laxistes, que j’aurais du consulter, que tout aurait été peut-être plus simple pour elles.

Mais, un mois après rebelote avec Miss Avon. Elle prend 20ml puis rejette.

Depuis des semaines j’ai tout essayé: lui donner dans le noir, réchauffer le biberon, changer les débits des tétines, remplacer le lait épaissi pour revenir sur du lait classique, la bercer, lui donner sur son transat, la prendre face au monde, lui parler, la laisser tranquille, la forcer, faire d’innombrables pauses rots… Rien n’y fait. J’ai retenté 2 semaines le Gaviscon. Rien. J’ai reconsulté. Et le seul retour que j’ai eu est :  tout va bien, elle prend du poids (normal car mon mari insiste tellement que je suis obligée de sortir de la pièce, mais elle doit bien manger ?!).

Elle est ultra mignonne, souriante, fait ses nuits de 12H, ne demande jamais à manger, ne pleure pas. Et moi je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter.Je la trouve juste de plus en plus nerveuse et tonique quand elle est éveillée. Lundi la généraliste m’a prescrit Inexium, soit disant pour les bébés de plus de 1 an mais elle m’en a prescrit quand même. On est vendredi et pas d’amélioration. Hier la pédiatre m’a proposé de changer de lait, et de tester un autre médicament « Mopral ». Puis je tombe sur cet article, comme quoi la plupart des bébés traités pour le RGO n’auraient pas lieu d’être. Je repense à  mes deux premières pour qui je n’ai rien fait, à mes flous souvenirs, pour qui je n’ai rien changé. Je stresse, j’angoisse, je me remets pour la énième fois en question.

Est-ce que tous ces changements ne seraient pas plus péjoratifs qu’autre chose ? Aucun médecin n’a été capable de me confirmer le diagnostic du RGO: pas de régurgitation externe, sommeil paisible (elle dort à plat). Leur seule réponse est : si le médicament marche c’est que c’était du RGO. Super. Comment peut-on encore fonctionner ainsi ??!

Une partie de moi a envie de tout arrêter. Revenir au lait classique, tétine classique, sans médicament. Ne plus faire confiance à personne qu’à ma fille.

Une autre partie a envie de consulter encore et toujours, de me renseigner pour savoir si il existe de vrais examens, histoire d’avoir de vraies réponse.

Bref si vous avez des astuces, des retours d’expériences, je prends tout…

rgo

2 thoughts on “Quand mon bébé ne veut plus manger…

  1. C’est très difficile de se prononcer… Mais j’ai eu un bébé qui prenait assez mal ses biberons et ne les terminait jamais alors j’essaie quand même de t’aider. Ici nous n’avons jamais soupçonné un RGO il n’en avait aucun symptôme. Juste un petit manque d’appétit… Alors comme astuces j’avais : marcher ou chanter (gros succès) en lui donnant le biberon, lui caresser les pieds ou les mains… En revanche je n’ai jamais insisté car j’ai lu que ça pouvait faire un cercle vicieux et empirer les choses… Quand il me manifestait clairement qu’il n’en voulait plus je jetais le reste sans regarder les millilitres pour ne pas m’inquiéter. En tout cas chez nous (et j’ai des copines qui avaient le même souci pour lesquelles ça a été pareil) tout est rentré dans l’ordre avec la diversification. A partir du moment où j’ai eu l’autorisation de rajouter un peu de purée et de céréales au biberon il a adoré. Du coup ça pourrait être aussi une idée que j’ai déjà entendue : avancer un peu l’âge de la diversification (il me semble que vous n’êtes pas loin en plus). Bref, courage !! Je sais que ce n ‘est pas facile…

    • Merci pour ton commentaire. Ça fait du bien de voir qu’on est pas les seuls… J’ai arrêté de la forcer et surtout j’ai changé de marque de lait et la surprise elle finit tous ses bib !!! Si seulement j’avais pensé que ça pouvait être si simple, j’aurais éviter les médicaments. Je vais en faire un billet très vite car je pense que ça pourrait aider d’autres mamans. Merci encore pour ton aide!

Laisser un commentaire