Interdite de péridurale

C’est vers 36/37 SA que les médecins prescrivent le bilan des plaquettes. Sans vous donner les détails (que je ne connais pas d’ailleurs), il s’agit de déceler un éventuel problème de plaquettes et/ ou coagulation qui pourrait contre indiquer la pose d’une anesthésie locale lors de l’accouchement.

J’ai eu la chance que tout soit ok pour la péridurale. Je n’avais d’ailleurs jamais envisagé la possibilité du contraire. Je pensais naïvement que la malchance d’avoir une contre-indication était tellement faible qu’elle n’arrivait qu’aux autres….

Arrivée au jour du terme, j’ai dû refaire ces analyses, valables que 4 semaines, lors de mon rendez-vous à l’hôpital.

L’après midi, je reçois un appel de l’anesthésiste pour m’annoncer que mes analyses ont révélé une anomalie. Je n’aurais pas le droit à la péridurale, ni la rachianesthésie. Autant vous dire qu’il y a meilleure nouvelle le jour J…

Bref, je ne vais pas vous refaire l’historique de mon accouchement.. (à lire ici). Je voulais « juste » apporter mon petit coup de gueule… Bien sûr je resterais non exhaustive sur le sujet (car avouons le, je n’y connais rien), mais clairement, cette nouvelle m’a faite cogiter dans tous les sens pendant 24H et même encore maintenant..

Je serais donc atteinte d’un « déficit de facteur XI ». Ce déficit est censé signifier un problème de coagulation qui engendrerait un risque d’hématome lors de la pose d’une anesthésie locale proche de la moelle osseuse. Le risque maximal serait un handicap voire une paraplégie. Très bien dans ce cas merci je préfère ne pas prendre le risque mais…

Si j’avais été dans un autre hôpital…

L’hôpital choisi pour mon accouchement est spécialisé dans les recherches autour de ce problème. En résumé, ils sont les seuls à pousser aussi loin ce fameux bilan de plaquettes, avec pour objectif de déceler le déficit en facteur XI. C’est pour cela que mon bilan de 36SA, fait dans un centre d’analyse « classique », était tout à fait correct.

De ce fait, sans le savoir, j’aurais donc eu droit à une anesthésie si j’avais accouché avant terme et/ou dans un autre hôpital.

Il semblerait que ce soit génétique ET depuis ma naissance. DONC, mes deux précédentes péridurales n’auraient pas eu lieu d’être. Pourtant, elles se sont très bien passées.

Je comprends ces risques, mais je me suis quand même posé la question « statistique ». Et oui je suis un boulet, j’aime toujours bien comprendre pourquoi on fait ça ou ça sur mon corps. Alors je me pose et je pose 20 000 questions. J’ai parfois l’impression d’être lourde, mais mince c’est mon corps et ma vie et je crois juste que je n’ai plus confiance en personne en France suite à mon 2nd accouchement…

Suite à mon rendez-vous avec l’Hématologue…

Le 02/05, j’avais donc rendez-vous avec monsieur le ponte de l’hématologie pour discuter de mon cas. Même pas assise, il m’a accueilli en me disant en souriant « Deficit facteur XI, bon c’est vraiment pas méchant tout ça ». Déjà ça m’a énervée.. Euh t’es mignon coco mais j’ai eu une césarienne, sous anesthésie générale, vous m’avez volé mon accouchement, j’ai mis 1H à me réveiller, j’étais dans le pâté pendant 3H, j’ai pas réussis à m’occuper de mon enfant pendant 2 jours, j’ai marché pliée pendant une semaine… pour… un truc « pas méchant du tout » ?? Désolée mais pour moi c’était pas si facile…

Voici le moment des questions réponses pour mieux comprendre.

J’ai un taux de 30%, et, en dessous de 60%, le protocole dit « pas d’anesthésie locale »:  mais il m’explique que le taux ne veut apparemment rien dire. Des personnes ayant un taux bas n’ont pas de signes de la maladie et inversement. Hum ?!

Les symptômes seraient notamment règles abondantes, bleues, hémorragies… Aucun symptôme chez moi. Il me réponds que je n’ai sûrement pas grand chose, ou que mon corps compense. De toute façon j’ai déjà eu deux péridurales sans problème donc bon.. si j’en avais eu cette fois, elle se serait sûrement bien passée.

eJ demande des infos statistiques : y’a-t-il déjà eu des cas de paralysie dans cet hôpital ? Non. En France ? Non, enfin peut-être… Priver une femme d’un accouchement normal en faisant une césarienne + une anesthésie générale ne serait-il pas plus dangereux ? Bonne question, étant donné l’important nombre de personnes atteintes par ce déficit, et les conséquences « protocolaires », ils vont bientôt se réunir pour discuter de l’intérêt de continuer à chercher cette pathologie.

En partant, j’ai quand même insisté sur le fait que j’avais en travers les conséquences, qui me semblent « lourdes », de ce déficit « pas méchant du tout ». Je lui ai fait part de mon souhait d’avoir un 4ème enfant et d’éviter de savoir d’ores et déjà que ça se passera de nouveau de cette façon. Ce à quoi il m’a répondu que dans cet hôpital, il ne pourrait normalement pas faire d’anesthésie locale mais que je pourrais aller ailleurs sans problème.

Voilà…

 

Alors je me pose forcément déjà la question, si bébé 4 il y a, est-ce que j’irais dans une autre maternité sans rien dire ? Ou est-ce qu’il serait plus sage de faire une croix sur mon accouchement pour réavoir une opération chirurgicale ?

La recherche est ultra importante, et je suis contente d’être dans un pays où il y a des « monsieur ponte » qui réfléchissent et recherchent sur les pathologies. J’aurais été médecin, j’aurais agit de la même façon. Mais, après cet entretien, je me pose forcément la question de la pertinence des protocoles et de leurs conséquences.

Dans ces conditions, j’ai envie de croire que tenter un accouchement normal ne risque pas plus qu’une césarienne sous anesthésie générale. J’ai envie de croire que je ne risque pas plus qu’une autre…

IMG_2937 (1)

En bonus la photo de ma première rencontre avec ma poupée Miss Avon, fils et électrodes inclus 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

4 réflexions au sujet de « Interdite de péridurale »

  1. Alors mon cas est loin d’être semblable au tiens, mais en revanche moi aussi petit problème lié aux plaquettes. Je me fais des piqûres d’anti-coagulant et pareil « interdiction de péridurale dans un délais de 12h après piqûre ». Bon en gros soit tu te fait déclencher pour avoir cette fichue péri, soit tu t’en passe, soit tu sers les cuisses pour atteindre les 12h de « fenêtre médicale » dixit les gygy.

    Mon choix reste le mien mais à choisir je préfère réveiller la maternité que de forcer mon bébé à sortir à coup de médicament ou prendre un quelconque risque pour ma santé.

    En revanche, ton article m’interpelle car finalement chaque mater et bien différente et pour les deux premiers accouchement sacrés risques! Comme quoi on est jamais à l’abri de rien

    • Ils sont quand même bizarres… 11h c’est pas bon mais 13h c’est bon…. Ça me laisse perplexe. T’as raison ny penses pas trop, tu gèreras sur le môment en fonction. Ne forces pas ton bébé à sortir. Je regrette de l’avoir fait pour bb2 qui m’a valu une césarienne. J’étais en maternité privée…

Laisser un commentaire