{J’ai testé} Les biberons Mimijumi

Comme pour les poussettes, je suis fan et avide de tests de produits de puériculture.

J’avais utilisé les biberons Avent pour Miss Choufleur. Cette marque est ultra présente, aussi bien en boutique de puériculture, qu’en pharmacie ou supermarché. En achetant ce produit avant la naissance de mon premier bébé, j’étais rassurée d’avoir un biberon basique de bonne qualité. D’ailleurs, je n’ai eu aucun problème, ils ont suivis Miss Choufleur jusqu’à ses deux ans. Quand je suis tombée enceinte de Miss Momie, et que j’ai commencé à fréquenter d’autres mamans, une amie m’a vanté les mérites des biberons Mam (pour lire mon test des biberons Mam c’est ici). Elle m’a convaincu de tester d’autant qu’ils étaient très jolis, à la différence des Avent dont le design n’était pas top (depuis ils se sont un peu rattrapés).

Pour Miss Avon, j’avais une nouvelle fois envie de tester l’allaitement, mais j’avais besoin d’avoir un back up de biberon. Intriguée par ces jolies biberons, j’ai voulu tester la marque Mimijumi. J’ai apprécié leur site, et totalement accroché au discours.  Cette marque vient des Etats Unis. Avec un positionnement haut de gamme, elle cible notamment les mamans allaitantes qui souhaitent un sevrage ou un allaitement mixte facile. Si j’arrivais à allaiter, je voulais pouvoir compléter facilement avec un biberon se rapprochant au plus près de l’allaitement maternel.

De mon côté donc, je ne sais pas si on peut vraiment parler de transition car je suis passée au biberon seulement après une semaine d’allaitement au DAL. C’est un système pour compléter les tétées tout en laissant le bébé au sein. Mais le lait coule plus facilement qu’au sein uniquement.

mimijumi

Design

Ils existent en deux tailles, 120ml (Not Very Hungry) et 240 ml (Very Hungry). Mention spéciale pour les noms 😉

Pour moi, c’est LE point fort de ces biberons. Après on aime ou on aime pas. Personnellement j’apprécie ce design minimaliste, la couleur rouge du fond, la matière, la légèreté. Ils sont courts et ergonomiques. Bref de côté là je n’ai rien à dire !

Les biberons sont très bien gradués ce qui permet de savoir exactement la quantité de lait laissé par bébé, chose qui manquait sur mes biberons MAM.

Petit bémol, la tétine opaque empêche de voir le lait et de vérifier qu’elle est bien remplie pour éviter l’air. Je n’avais pas pensé à ce point en l’achetant, mais, à l’usage, c’est clairement un point négatif.

Praticité & Usage

Premier point positif, le biberon se prend bien en main et l’inclinaison de la tétine facilite l’arrivée du lait dans la tétine….Je n’ai pas pu tester la prise en main par l’enfant lui même, car le mien est trop petit. J’émets quelques doutes de ce côté là, d’autant que j’imagine mal un enfant de deux ans avec un biberon de ce type dans les mains (l’imitation du sein qui me dérange ?). En tout cas la tétine imite très bien le sein. La texture me semble aussi plus douce que des tétines classiques.

Mon bébé a eu plutôt du mal à s’y faire mais j’ai mis ça sur le compte du passage du sein au biberon et persévéré. D’une part je trouve le bout de la tétine un peu trop longue pour sa bouche et Miss Avon avait parfois des hauts le coeur quand je lui donnais. Je ne sais pas si c’est la taille ou le fait qu’elle est assez dure. Ensuite, la tétine avait tendance à s’enfoncer quelques secondes après la prise. Est-ce fait exprès pour imiter le sein ? Ou est-ce que l’air avait du mal à s’évacuer ? Je ne sais pas trop car ils n’en parlent pas sur le site…

La tétée au sein est plus difficile qu’au biberon pour un nourrisson. De ce côté là, le biberon joue son rôle pour imiter un maximum l’allaitement maternel : le lait ne coule pas seul, le bébé doit vraiment aspirer comme au sein et la tétée est sportive ! De ce fait, il existe uniquement deux tailles de tétines, une 0-6 mois et une 6-18 mois car, au final, le débit évolue avec l’augmentation de la force du bébé.

Prix 

Avec un positionnement haut de gamme, le prix des biberons est donc plus élevé que ce qu’on peut trouver dans le commerce (25/30 € le biberon). J’avais trouvé un pack « starter » sur Amazon avec un petit et un grand pour 45 €.

Bilan : 

Vous l’aurez compris le bilan est assez mitigé et je n’ai pas eu LA révélation que j’aurais aimé avoir. Après une semaine d’essai, et après avoir testé la tétine débit 2, j’ai décidé de ressortir mes biberons MAM du placard car Miss Avon avait toujours un peu de mal à prendre la fin du biberon, comme si elle était fatiguée. Bonne surprise, les biberons MAM sont passés comme une lettre à la poste. Je me suis rendu compte que les tétines « plates » étaient bien mieux adaptés à ma puce.

D’un autre côté, et comme je le disais plus haut, je ne pense pas avoir eu besoin de « réelle » transition ou sevrage, donc je ne suis pas vraiment dans la cible. Si on choisis de ne pas allaiter, je pense que ces biberons ne sont pas idéaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire