RE-U-NIS

Une semaine que le chéri nous a rejoins. Cette fois, il a pu rentrer à 37SA, soit un peu plus tôt que pour les deux premières. Résultat, je suis beaucoup plus sereine, je n’ai pas eu peur d’accoucher sans lu. Je m’étais même préparée à l’éventualité d’accoucher sans lui. Ma priorité était de rester zen et d’éviter de tomber dans la panique comme la dernière fois. D’ailleurs, bébé semble avoir compris et élu campement définitif dans mon ventre.

Depuis qu’il est là, je dois avouer que mon cadre, mon pilier est revenu. Je ne suis plus à l’arrache à gérer « au plus juste la situation ». Avec 2,5 enfants, je me rends compte d’à quel point sa présence est indispensable dans notre famille.

Depuis qu’il est là…

Les t-shirts sont pliés correctement,

Les lits sont faits, le petit-déjeuner rangé, la lessive lancée… à 8H30,

Le linge ne s’empile pas plus de 24H dans le sac à linge,

Les filles laissent progressivement leur mauvais poil de côté,

L’autonomie de la grande revient, celle de la petite grandit,

Chaque chose est à sa place,

J’ai réussi l’exploit d’être prête à 8H30 (moyenne à 10H00 les jours précédents)

Miss Choufleur a repris sa sieste à la maison (avec son papa),

J’ai plus froid toute seule dans le lit,

Bon je dois aussi me contenter de 2cm2 de lit…

Le bébé dans mon ventre se tient à carreau et me laisse dormir un peu mieux 🙂

Son énergie vaut pour nous deux.

Nous formons une équipe :

Il gronde, je rassure,

Il range, je cuisine,

Il réveille, j’habille,

Il plie, je range,

Il monte les lits, j’amène les filles au parc,

Je suis fatiguée, il prend le relais.

Nous parlons, communiquons et crions souvent. Je crois que c’est le point dont je suis la plus fière. Cette petite pause « famille » va nous faire du bien, j’ai déjà peur que le temps passe trop vite !

J’avoue m’être posé la question plusieurs fois de la gestion de 3 enfants, mais je suis désormais rassurée.

Pas de doute, nous formons une équipe de choc. Bébé, tu peux arriver quand tu veux, nous t’attendons avec impatience.IMG_2451

 

4 thoughts on “RE-U-NIS

Laisser un commentaire