Avoir un bébé suprise

J’ai toujours admiré les personnes capables d’attendre le dernier moment pour connaître le sexe de leur bébé. C’était juste inenvisageable pour moi, surtout pour le premier. J’avais besoin de me projeter, d’acheter des petites affaires roses ou bleues. Les deux premiers mois, je pensais que c’était un garçon et je m’étais déjà faite à l’idée. Comme quoi l’instinct féminin peut nous jouer des tours ;). Le jour où j’ai su que c’était une fille, j’étais heureuse comme tout, presque soulagée car une fille c’est quand même le top pour s’éclater en fringues et petites barrettes en tout genre.

J’étais tout aussi impatiente de connaître le sexe de Miss Momie, et comme par hasard, j’étais une nouvelle fois persuadée que c’était un garçon ! La petite fille je connaissais, et j’étais déjà pressée de raviver mes souvenirs et ressortant la layette de Miss Choufleur.

J’ai vécu ma deuxième grossesse en Afrique, à profiter uniquement de Miss Choufleur et de ce bébé qui grandissait dans mon ventre. J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer deux amies, quasi au même stade que moi pour partager nos moments baleine. A la différence qu’elles avaient toutes les deux choisis de garder le secret jusqu’au bout pour leur bout de chou. Au fil du temps j’ai envié leur petit secret. Et surtout j’étais aussi pressée qu’elles d’avoir le fin mot de l’histoire.

Quand j’ai appris pour mon petit 3ème, j’ai donc soumis l’idée à chéri sans grande conviction que j’y arriverais moi même. De son côté il m’as répondu qu’il préférerait le savoir mais qu’il me suivait dans mes choix (la classe le mec quand même ?).

Nous voici déjà le jour de la première écho, avec d’ores et déjà une possibilité de connaître le sexe du bébé. Sous la menace, j’avais d’ailleurs pu connaître le sexe du bébé à ce moment là les deux fois précédentes. Que néni, j’ai pris sur moi et rien demandé. Le gyneco ne m’a rien dit non plus. Arrivée à la deuxième écho, j’ai précisé fière comme Artaban que je ne voulais pas en savoir plus ! Et nous voilà bien ancré dans la spirale…

Depuis j’ai plusieurs fois hésité. Le moment des soldes de layette a été difficile à passer mais plutôt positif pour mon porte monnaie. En fait, le plus difficile est de le dire la toute première fois « non je ne veux pas savoir ». Après personnellement, rien que par fierté, il était hors de question de rebrousser chemin !

Bébé surprise ou pas, qu’est ce que ça change ?

Un peu de piment !

Au bout de la 3ème grossesse en 4 ans, c’est clair que ce n’est plus la même excitation que pour le premier bébé où tout est nouveau. Lorsque je portais Miss Choufleur, toute ma vie était tournée autour de mon bidon. Désormais j’ai quand même deux petites puces qui m’occupent déjà bien les journées. Avoir la surprise du sexe du bébé était l’occasion d’ajouter un peu de piment dans cette nouvelle expérience.

D’ailleurs je pense que le chéri est tout aussi excité que moi pour le jour J ! (même si il ne l’avouera jamais).

Des repères différents

De rendez-vous en rendez-vous, avoir d’abord une idée du sexe, puis une confirmation au fil des échos avait le mérite de créer un fil rouge tout au long de mes grossesses. Cette fois c’était purement médical et technique, je savais que je n’en saurais pas plus, un mélange de frustration, fierté et excitation.

De ce fait, j’ai l’impression que le temps est passé plus vite. J’ai laissé le bébé grandir dans mon ventre sans arriver à autant me projeter. Pour les filles, leur « vie » à commencé le jour où j’ai su que ce serait des petites poupées. Je leur ai d’ailleurs rapidement donné leur prénom et ces derniers revenaient régulièrement dans nos conversations.

Encore et toujours des doutes sur les prénoms

Pour les filles, nous avions très tôt un prénom féminin et masculin. Notre choix a été simple rapide si bien qu’elles ont été nommées très tôt. Ensuite, c’est compliqué voire impossible de rebrousser chemin. Nous nous étions projetés, avec leur prénoms respectifs. Il n’y avait plus de doute possible. Cette fois, je suis sur la fin et je continue de me triturer le cerveau avec cette histoire de prénom : est ce qu’un prénom mixte ne va pas être difficile à porter pour un garçon ? Est-ce que ce prénom ira à ce bébé ? Ne pourrait-on pas en trouver un autre plus original ? J’ai vraiment l’impression que j’aurais la révélation quand je verrais sa bouille.

Des économies ?

Enfin, petite note qui a tout de même son importance, ne pas connaître le sexe peut permettre d’éviter « les craquages shopping ». Ayant deux filles, si j’avais su que c’était un garçon, je pense que Vente Privée m’aurait décerné une palme de cliente en or. Dans tous les cas, au bout du 3ème il est évident que je n’avais pas de grands investissements à faire (la Bugaboo Donkey on en parle ou pas ? 😉 ).

Entre nous , je vous avoue que cela m’a quand même permis de craquer. Ben quoi ? J’ai que de la layette de fille, il fallait bien avoir quelques petites choses mixtes « au cas où » ? 😉

Alors fille ou garçon ?

Au début je voulais vraiment fort un garçon, juste pour pouvoir dire « MON fils » et pour sentir le lien si fort entre un fils et une maman dont j’ai si souvent entendu parlé.

Finalement mon instinct (et mon scrutage des échos) m’amènent à penser que ce sera une fille. Plus les semaines passent, et plus cela me rassure. Il y aura moins d’inconnus pour moi… Je sais changer une fille, je suis déjà pas mal équipée et j’ai plein de jouets filles ! Ce qui me préoccupe le plus ? Trouver une nouvelle histoire pour se déguiser car Elsa et Anna risquent d’être has been à la maison !

 

IMG_2235 IMG_2215

 

 

4 thoughts on “Avoir un bébé suprise

  1. C’est chouette de maintenir le suspens.
    Pour notre premier on n’était comme toi, incapable de se projeter sans connaitre le sexe.
    Pour le deuxième (si un jour deuxième il y a ) j’aurai à la fois envie de ne pas savoir et envie de savoir pour me préparer au cas où il est du même sexe que le premier ou au cas ou il est d’un autre sexe, enfin c’est forcément l’une des deux XD Enfin bref, comme il n’y a pas encore de deuxième ça me laisse réfléchir XD

    • Je suis contente de l’avoir fait mais c’est vrai que c’est dur et je regrette parfois.. Je serais contente de tester et davoir la surprise à la naissance mais je ne peux pas dire que ce soit LE truc top !

  2. hé hé ! je trouve ça extra de ne pas savoir le sexe avant, de nos jours on veut tout savoir, tout contrôler, garder cette par de mystère rend la grossesse encore plus unique et l’accouchement encore plus dingue 🙂 je me suis imaginée en garçon, j’ai eu mon petit garçon comme je le pensais et bizarrement c’est ça qui m’a le plus ému. je me souviens lui avoir dit, « mon petit garçon, c’est toi que j’avais imaginé tout ce temps quand tu étais dans mon ventre ». ça m’a beaucoup ému en faite, tout d’un coup paf, la naissance et se projeter avec un autre petit garçon dans nos vies alors que justement quand tu sais le sexe avant la naissance tu te projettes tout du long. grand moment d’émotion tu verras 🙂

Laisser un commentaire