Adieu Gabon, what next ?

Famille Fosseries-038

Le Gabon c’est fini pour nous. Après trois ans au chaud, nous voilà repartis pour de nouvelles aventures. Le futur est encore flou mais je crois que c’est ce qui me plaît: rêver, faire des plans, défaire, refaire, proposer…

En attendant, je vais couver mon 3ème bébé surprise au frais, en France, et nous allons profiter un maximum de ces quelques mois chez nous. La grande Miss Choufleur est inscrite à l’école où elle fera sa rentrée le 29 février. A nous les manteaux, les écharpes et bonnets ! A nous aussi les après-midi manège et chocolat chaud.

Des souvenirs en pagaille…

Difficile de résumer trois ans en quelques phrases. Je pense tout d’abord à la nostalgie de cette chaleur permanente, de cette insouciance en se levant le matin, car, de toute façon, une petite robe suffira pour la journée. Je pense aux après-midi à la plage, avec les copines et leurs enfants, à nos week-end surf à déjeuner des grillades les pieds dans le sable, aux promenades familiales en bateau pour voir les baleines, pêcher ou simplement aller pique-niquer sur un banc de sable. Je n’oublierais pas non plus les grosses tempêtes, ces bruits assourdissants provoqués par les trombes d’eau sur les tôles, ces moments où nous devions mettre nos discussions entre parenthèses faute de ne plus s’entendre.

Des rencontres…

Je me rappellerais de toutes ces soirées entre amis et surtout de cette première invitation « soirée filles ». Pleines de nausées et fatigue, je rechignais à y aller, et, comme d’habitude, chéri m’a forcé la main pour la bonne cause. J’y ai fait mes premiers contacts et surtout rencontré celles qui sont ensuite devenues de très bonnes amies.  J’y ai rencontré des personnes vraiment différentes de mes fréquentations « habituelles ». C’est aussi ça l’expatriation, s’ouvrir beaucoup plus aux autres et s’enrichir de toutes ces nouvelles relations qui auraient été improbables en France.

Je me souviendrai aussi de notre nounou Sandra, mais surtout de Chantia et Cathy. Chantia était à la maison le matin pour garder Miss Momie, s’occuper de la maison et cuisiner les repas. Je resterais à jamais admirative de sa créativité en cuisine, elle savait juste TOUT faire parfaitement tout en étant d’une humilité incroyable. Cathy prenait le relais l’après-midi avec les enfants (il n’y a école que le matin). Elle les amenait au parc, chez des copines ou organisait des ateliers peinture. J’ai admiré sa patience et sa façon de parler aux enfants, toujours sur un ton neutre mais réconfortant. Elle aura vraiment été notre relais pour l’éducation des filles.

Côté famille…

Plein de souvenirs de famille bien sûr, dont surtout la naissance de Miss Momie, et de toutes ses premières fois. Il y aura aussi eu les premiers pas de Miss Choufleur à l’hôtel, ses premières vagues en surf et de son entrée à l’école. Je ne sais pas si elle se rappellera de tous ses copains mais j’espère avoir pris assez de photos et de films. Vivre leur premières années à l’étranger aura été une riche expérience. J’ai maintenant hâte de voir comment va se passer le retour en France, notamment quand elle dira à la maîtresse « y’a coupure » tout ça parce que l’ampoule sera grillée ou le lecteur cassette ne sera pas branché.

Nous n’aurons pas eu trop de coup de soleil, ni de maladie, mais surtout beaucoup de piqûres de moustiques ! Ce dernier mois fût pourtant catastrophique entre le palu de Miss Momie suivi d’un stafilocoque, les toux nocturnes des filles et la grippe / indigestion (permettez moi de souligner en passant l’éternel pifomètre du diagnostique médical).

Moins fun…

Côté moins glamour, il y aura eu les coupures d’eau et d’électricité, surtout celles de Janvier où j’avais l’impression de vivre dans un sauna. Mais ce fût aussi l’occasion d’inoubliables soirées à la bougie, et de coucher facile pour les filles. Impossible de rallumer la lumière pour se relever: « y’a coupure maman ». D’ailleurs je me réserve encore l’option des disjoncteurs en dernier recours en France. EDF pourrait quand même organiser quelques coupures nocturnes non ?

Je n’oublierais pas non plus les périodes d’importants contrôles de police, où plutôt le ras le bol de se faire arrêter et de devoir à chaque fois discuter… Sur la fin, heureusement, ils me reconnaissaient et m’arrêtaient juste pour me dire bonjour :). Dans le même style il y a aussi eu une bonne liste de nouvelles directives du type : ajouter des cales dans la voiture, une baladeuse (au moins j’aurais appris ce que c’est), une carte d’identité pour les exctincteurs et même changer sa plaque d’immatriculation. Et bien sûr c’est toujours rétroactif. En résumé toute la ville a eu deux mois pour changer sa plaque d’immatriculation. Nos politiciens devraient s’en inspirer pour relancer l’économie en partant des garagistes…

Ces derniers temps il a fallu subir la pression de la crise pétrolière et les drastiques réductions de coûts, les comportements sans sens des clients. C’est dans ces moments difficiles que je me rends compte à quel point certaines personnes sont incompétentes. L’ambiance morose dans les entreprises, les licenciements, et l’impact dans le pays tout entier auront eu raison de moi, et me font clairement moins regretter mon retour.

Côté pro…

Vous me croirait ou non, le marketing online n’est pas le premier secteur du Gabon, quoi que j’aurais adoré travailler dans le paiement mobile en plein essor la bas. Malheureusement ce n’était pas dans mon bled que les choses se passaient. J’ai donc eu l’occasion d’apprendre un tout nouveau métier pendant deux ans. Je suis devenue Chef de projet et j’ai assisté les opérateurs pétroliers dans leur activités. Les grues, les camions, les groupes électrogènes, les bases vie au milieu de la jungle, la gestion hôtelière, les approvisionnements de denrées, la gestion de personnel gabonais n’ont plus de secret pour moi. Je suis fière d’avoir réussis à m’imposer dans ce milieu « d’hommes ». J’ai pu apporter à mon entreprise mes petits savoir-faire en terme d’organisation, de mise en place de procédures, de gestion de contrats et j’ai travaillé sur des projets vraiment audacieux et prenants. Je suis arrivée dans une période en plein essor où les journées n’étaient pas assez longues pour répondre à toutes les demandes, où la charge de travail était démentielle. A côté de ça, j’ai aussi réussis à survivre à un climat d’entreprise familiale, à un patron entrepreneur un peu dérangé mais totalement attendrissant, des personnes sur lesquelles j’ai pu compter, m’appuyer et me rassurer.

Autre projet magnifique dont je suis le plus fière : la création de la marque Au Port Gentil (mix de tissus français et wax) avec mon amie Virginie. Entre nos deux boulots respectifs, nous avons trouvé le temps de faire grandir cette marque, pour réunir nos deux passions initiales : la décoration & le design pour elle, et le marketing web pour moi. Partis de la création de vêtements sur mesures pour mamans et enfants, nous nous venons de créer notre collection de coussins en édition limitée. Nous ne nous attendions pas à un tel engouement si bien que les collections se vendent sans avoir le temps de passer par notre site web. Nous avons encore pleins de projets dans nos valises, dont la création d’une collection 100% web qui sera vendue sur notre propre site et sur Etsy. Vous pouvez suivre nos aventures sur Instagram et Facebook si le coeur vous en dit !

Au final, je me rends compte que cette expérience nous a fait avancer, apprendre, grandir en seulement 3 ans. Mais je sens au fond de moi que ce retour tombe à pic, ni trop tôt, ni trop tard… Bientôt la suite de l’épisode et en attendant je me laisse porter par ce petit bout dans mon ventre et nos futurs moments en famille.
APG LOGO

Nouvelle égérie #AuPortGentil #missmomie #apg (capeline en wax tulipes & culotte assortie bi-matière wax + vichy vert amande) #wax #fashion #child

Une photo publiée par Auportgentil (@auportgentil_coulisses) le

Tout est prêt pour la #venteprivée de demain ! Merci à @virfox #auportgentil #apg

Une photo publiée par Auportgentil (@auportgentil_coulisses) le

 

#illustration #auportgentil #wax

Une photo publiée par Auportgentil (@auportgentil_coulisses) le

 

#auportgentil #coussins #deco #wax et plus de coussins encore…

Une photo publiée par Auportgentil (@auportgentil_coulisses) le

 

5 thoughts on “Adieu Gabon, what next ?

  1. je vous souhaite un bon retour en France (bien emmitouflée sous plusieurs couches de polaire !),
    J’ai adoré votre article et surtout l’option « coupure edf » le soir en France !!!
    Bon vent à vous et votre famille
    Isabelle du Ghana 🙂

  2. Bonjour,

    Je suis tombée sur ton blog ( un des rares sur la vie d’expat au Gabon !) et j’aimerais te poser quelques questions. Je déménage à Libreville dans 2 semaines 1/2 et j’ai encore quelques interrogations. Dis-moi si tu as un peu de temps pour y répondre:)

    Bonne soirée,

    Fiona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *