Ne plus crier

imageAvec deux enfants en bas âge bientôt trois, une maman enceinte qui travaille, un papa qui qui a tendance à parler fort (rugbyman power même si la sagesse vient avec l’âge), cela donne une maison où la patience fait défaut, où le ton monte facilement et des enfants qui chouinent trop souvent à mon goûts. Cela donne surtout une ambiance parfois pesante que j’aimerais tellement plus zen.

Je me plains sans arrêt que les filles crient. Mais nos enfants ne sont que des éponges des gens qui les entourent. Elles crient parce qu’on crient.

Le pire dans tout ça c’est que la conscience nous fait défaut. Alors que nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes, mon mari et moi essayons tous les deux de nous soutenir pour rester zen et éviter les cris. Pour l’instant, cela se résume à quelques remarques / signes discrets entre nous pour nous faire remarquer l’un et l’autre que nous commençons à déborder. Sauf que…. à chaque fois que je semble m’emporter aux yeux de mon chéri, j’ai l’impression d’être la plus zen de la terre.

Il y a donc un gros travail de zen attitude et de prise de conscience à faire. Une chose est sûre, je ne veux vraiment plus crier.

Alors dès que le ton s’élève, je m’efforce de le faire baisser en diminuant moi-même le son de ma voix, en disant chut doucement accompagné d’une petite caresse. Il m’arrive parfois de lancer le jeu de celui qui parle le moins fort, ou qui reste le plus longtemps sans crier.

J’ai compris que la clé de la réussite pour avoir le calme à la maison, c’était d’avoir une maman zen. Alors je profite de mes après-midi libres pour faire de bonne siestes. Je garde des moments rien que pour moi, pour cuisiner, être dans le silence. Et surtout je vais essayer de me remettre au blog.

 

One thought on “Ne plus crier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *