Partager les films de mon enfance avec Miss Choufleur

Du haut de ses 30 mois, Miss Choufleur est de plus en plus attirée par la télévision. Je suis impressionnée de voir par quelle vitesse ces petites choses peuvent grandir. En quelques mois, elle est passée de la petite fille qui ne tient pas 5 minutes devant un dessin animée, à celle capable de regarder le même deux fois d’affilé.

Je suis contente de pouvoir partager les dessins animés de mon enfance avec ma princesse: les regarder ensemble un samedi après-midi pluvieux, câliner, l’écouter ensuite chanter les chansons, en parler.

Je ne sais pas comment ça se passe en France, concernant la pression marketing et la sensibilité des enfants aux nouvelles sorties. Ici nous sommes de toute façon un peu loin de tout ça… J’en profite pour repasser des classiques de mon enfance. Elle semble apprécier, pour le plus grand bonheur de sa maman.

Petite d’ailleurs, je n’aimais pas trop les dessins animés, je préférais voir de « vrais » personnes à la télé. Pour peu qu’elles soient déguisées et qu’il y ait des chanson, le tour était joué.

Revenons à Miss Choufleur. A 15 mois, elle regardait déjà des petites comptines sur cette application Ipad que j’adore toujours autant. Ensuite, nous sommes passés au dessins animés courts de Petit Ours Brun (un classique). Au début elle accrochait surtout sur la chanson du début, puis elle a apprécié les histoires « réelles » de l’enfant qui perd son doudou, joue à la crèche, ne veut pas faire la sieste… Les morales me plaisent et au final ces épisodes sont plutôt éducatifs.

A partir de 18 mois, je lui ai téléchargé le spectacle de Chantal Goya. De mon côté, j’avais bien accroché autour de 4/5 ans. Ici, ça a été la révélation quasi instantanée. A partir de là, le temps de concentration a commencé à s’allonger.

A deux ans, elle a regardé la Reine des Neige en entier dans l’avion, pour la première fois.

Depuis, nous partageons peu à peu les coups de coeurs de mon enfance.

Chantal Goya :

le-monde-magique-de-chantal-goya-ce-dimanche-laval

Miss Choufleur a d’abord adoré Jeannot Lapin, Pandi Panda, et le Loup. Le spectacle a était la base à la maison pendant presque 1 an. Elle commence tout juste à le délaisser…

Le Magicien d’Oz (le film) :

extrait_the-wizard-of-oz_0

Ce film musical de 1946 est un classique. Dorothée est magnifique, j’ai toujours rêvé d’avoir ses chaussures magiques. On ne se lasse pas d’entendre la fameuse « Somwhere over the rainbow ». Je l’ai téléchargé par erreur en VO. Je suis agréablement surprise de voir qu’elle accroche même sur un film en anglais. Elle a même noté le nom du petit chien Biscotte (trop forte ma fille !). Côté chanson, elle prononce plus « window » que « rainbow », très terre à terre cette gamine… Je pense que je vais garder l’option VO pour les prochains dessins animés.

La comédie musicale va se jouer prochainement en France. J’aurais tellement aimé y amener Miss Choufleur… Plus qu’à espérer que la troupe vienne en province.

Depuis le temps, ce film est vraiment une valeur sûre.

Peau d’Ane :

peau-ane-gateau-1307367-jpg_1186450

Un film de 1970 avec la jolie Catherine Deneuve. La BO de Michel Le grand restera à jamais une des plus belles musiques de ma vie. Miss Choufleur commence a beaucou aimé les princesses et les princes. Pour les adultes, ce film est plein de petits clin d’oeil au monde moderne et d’humour. C’est un film intergénérationnel que j’ai adoré revoir et revoir. Hier, alors que je m’habillais pour le nouvel an, Miss Choufleur m’a demandé : « tu as mis ta robe couleur du temps maman ? ».

Blanche Neige :

anecdotes-blanche-neige-sept-nains-67562

Pas de souvenir particulier de mon enfance mais ce Disney semble persisté dans la tête de Miss Choufleur si bien que le Père Noël lui a amené LA robe de Blanche Neige et que Mademoiselle fait le ménage en chantant. J’ai beau essayé la Belle et la Bête ou Le Roi Lion, rien à faire pour le moment.

Next ->

La Mélodie du Bonheur (The Sound of Music) :

image022

Un film de 1965, toujours musical, long que j’avais adoré. Je crois même que c’est mon préféré. A l’heure où je vous écrit, j’écoute doucement la BO sur spotify pendant la sieste des filles. L’histoire se passe en Autriche, juste avant la deuxième guerre mondiale. Un riche père veuf de 7 enfants recrute une nounou religieuse dont il tombe malgré lui amoureux. Les enfants sont élevés avec des méthodes strictes et tristes. La nounou leur apprend à vivre, à sourire, à jouer, et surtout leur donne des leçons de musique. La fin est bouleversante. Pleurs d’émotion garantis à tout âge !

La Reine de Neige :

la reine des neiges

Le succès de ce dessin animé m’a assez impressionnée. Il est donc prévu de le regarder en famille prochainement.

 

Laisser un commentaire