« Clochette et la fée pirate » : les fées qui ne font plus rêver…

475648

Lors de notre dernier passage en France, j’ai amené Miss Choufleur pour sa première fois au cinéma.

A deux ans et deux mois, je savais que ce serait impossible difficile pour elle de tenir jusqu’au bout. Il faisait moche, elle tournait en rond et moi je rêvais de profiter un maximum de nos vacances pour faire des activités avec elle.

C’est vrai qu’ici nous avons une vie un peu différente de la ville. Je ne m’en plains pas bien au contraire. Etre loin des modes et de la pression marketing sur les enfants, c’est pas plus mal. Ici on vit simplement, une petite robe et la plage. Mais quand je rentre en France, j’avoue combler mon manque de parc, magasins, promenades et autres activités.

Ni une ni deux nous avons donc décidé de nous faire un ciné/macdo entre filles et nous voilà parties pour « Clochette et la fée pirate ». Malgré un titre bien cliché, j’ai osé croire au rappel du joli Peter Pan de mon enfance. Faut pas croire, ils ont bien calculés leur coup avec le titre pour plaire aux filles, aux garçons… Et aux parents !!!

Il faut savoir que la dernière fois que j’ai été voir un dessin animé au cinéma ce devait être pour le Roi Lion quand j’avais 8 ans… J’ai l’impression que je n’ai jamais été très fan, j’étais plus « Chantal Goya », la réalité quoi :). Depuis que je suis maman, j’ai envie de m’y remettre et de partager de beaux dessins animés avec ma fille.

J’ai été très déçue…

Premier faux pas, j’avais tellement peur qu’il y ait trop de monde (vacances + pluie + séance de 11H tout ça tout ça !!) que nous sommes arrivés 30 minutes avant. Hum hum en fait il y avait 3 pelés et nous avons joliment pu profiter de TOUTE la publicité. Miss Choufleur a donc commencé à épuiser son quota de #jebougepasjerestetranquille, super concentrée sur ce qu’il se passait…

Puis le film a commencé… Et là je me suis retrouvée entre déception et mal à l’aise. Déjà l’histoire était complètement nulle. Je me conforte alors en me disant que ce dessin animé n’est tout de façon pas fait pour me plaire (hum pourtant les vieux Disney me plaisent toujours.. bref).

Mais ce qui m’a le plus déstabilisée, c’est les personnages. Il se trouve que les fées d’aujourd’hui sont de grosses bimbos (gros seins, gros cul), maquillée à la truelle et brushingués à outrance. Et moi j’étais là avec ma petite de deux ans, qui n’avait jamais vu de vrai « dessin animés » mis à part Chantal Goya et Petit Ours Brun…

J’ai été choquée. Tant pis si je passe pour la nunuche de service. C’est vrai que je ne suis pas allée voir un dessin animé depuis des années et tout a bien changé depuis l’époque de Cendrillon, Blanche neige, Peter Pan ou la Belle au bois dormant. C’est sûrement normal.

En fait je pense que je suis déçue de ne pas avoir ressentie la nostalgie de mon enfance, mais surtout d’avoir amené Miss Choufleur voir ce genre de dessin animé…

Je ne connais même pas le dénouement car je n’ai pas tenu jusqu’à la fin. J’ai même craqué avant Miss Choufleur.

313419.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

2052830-clochette-et-la-fee-pirate-gagnez-40-places-de-cinema

clochette-fee-pirate

 

Une réflexion au sujet de « « Clochette et la fée pirate » : les fées qui ne font plus rêver… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *