Les râtés du premier noël

Parents depuis 21 mois, j’étais excitée comme une puce à l’idée de préparer mon premier Noël « de l’autre côté » de la scène.

Cette année Noël c’était tous les 4, au Gabon, heureux de profiter de ce moment sans courir les repas de famille (même si nos familles nous ont manqué..).

J’avais (presque) tout prévu :

– Souler le chéri pour ramener quelques cadeaux de France dans nos valises.

=> Bilan: une trottinette Hello Kitty, de la pâte à modeler, des feutres lavables (la base quand on connait Miss Choufleur, lavables hein, pas les feutres !) et une tente Hello Kitty. J’ai quand même réussis à craquer ici sur un toboggan et un landau made in china (et ma carte bleue s’en souvient) …

– Penser à un repas de fête simple que tout le monde aime

=> Bilan : le jour J je n’avais toujours pas d’idées. Ca a donc été purée de brocoli / jambon pour Miss choufleur, oeufs à la coque pour chéri (crus car c’était nos premiers oeufs à la coque: on les a fait cuire 2 minutes au lieu de 3… #fautundébutàtout ) et le reste de la miss pour moi.

photo (11)

 Acheter un sapin de Noël et faire un truc pas trop moche avec les moyens du bord.

=> Bilan : j’ai opté pour un truc en plastique (bien évidemment il n’y a pas mieux dans un pays où il fait 35°C un 25 décembre). J’ai transpiré tout ce que j’ai pu pour le monter et c’est mon aide ménagère qui a fini par me montrer comment me dépatouiller… :/. Le résultat est méga kitch, mais à la vue du rayon, je dirais que je ne m’en suis pas trop mal sortie. Une fois monté, posé, décoré… J’ai du lutté pour que Miss Choufleur évite de le toucher, de le faire tomber et d’enlever les décorations. 48H ? Je suis satisfaite car elle est normalement plus tenace !

photo (10)

– Briefer Miss choufleur sur l’existence du Père Noël  à l’aide de divers calendriers de l’Avent, chansons, livres de Tchoupi and co.

=> Bilan: vraiment pas sûre qu’elle ait captée, surtout quand je lui disais « si tu vas pas au pot le Père Noël ne passera pas ». Tout ce qui l’intéressait « Colat kitty » (traduction pour ceux qui ne parlent pas le « miss choufleur » :  « manger des chocolat Hello Kitty« )

Réfléchir à la mise en scène du lendemain : ne pas oublier l’appareil photo, la caméra, les bibs (dans l’éventualité ou les bibs seraient plus important que les cadeaux – éventualité à envisager compte tenu la capacité de Miss Choufleur à hurler « BIBIIIII » depuis son lit le matin comme si elle n’avait pas mangé depuis 2 jours.. Et surtout : mettre un peu de maquillage pour faire genre « je n’ai pas de cernes, je ne suis pas fatiguée, j’ai le teint frais et heureux dès que je pose le pied par terre » et plus tard me dire « qu’est-ce que j’étais jeune ! » (le truc que tous les parents disent en revoyant les photos).

=> Bilan : Miss choufleur s’est réveillée avant moi. Je n’ai rien eu le temps de préparer donc : pas de maquillage, pas de caméra sur « on » dans un coin du salon, pas de bib préparé… L’année prochaine je mettrais le réveil à 5H pour être sûre !!

Lire le bonheur dans les yeux de miss choufleur à l’ouverture des cadeaux.

=> Bilan : on avait enlevé les emballages autour des cadeaux pour ne pas se faire embêter par la douane. Je me suis donc retrouvée à emballer la trotinette et la tente Hello Kitty en pièces détachées. Sachant que c’était une trotinette, il ne m’est pas venu à l’idée que ce n’était pas le cas de la miss.. Vous auriez dû voir le malaise au débalage des pièces détachées, entre sa tête de blasée (« quoi qu’est ce que c’est que ce lego géant ?« ) et la mienne hésitant à lui dire que c’était une trotinette tout en ayant peur qu’elle me démasque ! (genre je suis la pote du Père Noël).

Avoir la paix pour la matinée pendant qu’elle joue avec ses cadeaux.

=> Bilan : j’aurais pu si…je n’avais pas choisi des jouets à monter… On a passé la matinée à déchiffrer les mode d’emploi pour monter les jouets. Dès le matin, pas reveillés du tout, avec une gosse qui hurle qu’elle veut jouer alors qu’il manque le guidon et les roues, se battre avec elle pour essayer d’aller jusqu’au bout du montage.. Puis sortir un nouveau jouet à monter en espérant qu’elle joue avec le précédent, se tromper, rehurler, s’énerver… Bref, l’année prochaine je monte les jouets en avance !

 

Malgré tout, j’ai quand même pu récupérer quelques bouts de films sur la fin ( la moitié n’étant pas cadré vu que j’avais posé l’appareil sur table). Mes cernes sont à leur summum d’intensité, sans parler du teint blafard mais au moins je pourrais me vanter d’être restée naturelle ! (#positiveattittude). Miss Choufleur a adoré ses jouets, et en particularité ceux qu’on a dû monter : la trotinette et le toboggan. La trotinette c’est pas encore la maîtrise totale mais on y travaille ! Je termine ce mois de décembre avec une petite boule au ventre que ce soit passé si vite mais c’était trop bien !! Vivement l’année prochaine 🙂

J’en profite pour vous souhaiter à tous une bonne année 2014. Merci de me suivre, de partager, de commenter, et surtout de me lire. Des bisous !!za

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 réflexions au sujet de « Les râtés du premier noël »

  1. J’adore !! J’ai passé environ le même noël que toi, mais au Sénégal ! Ma famille m’a manqué, mais pas tant que ça et qu’est-ce qu’on a ri entre notre sapin de Noël chintok (au passage c’est exactement le même que le tien !!! et ouf la guirlande électrique n’a pas pris feu…) et nos papiers cadeaux brillants style « welcome back in the sixties »… En revanche les œufs à la coque c’étaient pour le matin, et bien cuits à point… bébé s’est régalé avec moi avec ses petites mouillettes !

Laisser un commentaire