LA rentrée à la crèche de Miss Choufleur (et de sa maman surtout !)

Je lisais dernièrement un billet sur la nostalgie de la rentrée (septembre n’est plus si exaltant), décrivant si justement l’angoisse ou l’excitation que nous avions les jours précédents la rentrée des classes, la joie d’avoir ce cahier tout neuf et ce stylo rose dans son joli cartable, le bonheur de retrouver ses camarades mais aussi l’appréhension de la future maîtresse.

J’avoue ne jamais avoir vraiment ressenti cette nostalgie depuis que j’ai quitté les bancs de l’école, mais ce billet a su doucement l’installer en moi. Surtout qu’il tombe au bon moment, la veille de la rentrée de Miss Choufleur. Ok ce n’est QUE la rentrée en crèche, mais je le vis clairement comme une étape: mon petit bébé devient grand.

Soyons clairs, elle ne se rend pas vraiment compte de ce qui se passe, mais moi oui. J’ai l’impression de revivre mes émotions de rentrée, c’est génial ! Du coup je lui en parle depuis presque une semaine. Je lui explique qu’elle ira à la crèche tous les matins, que ce sera un endroit avec plein de jouets et plein de copains et copines.

Hier, on a préparé ensemble son petit sac et sa tenue. On y a mis 3 couches, une pom’pote, et une gourde. On a choisi une jolie robe verte et rose avec ses chaussures blanches (celles qui lui tiennent bien au pied).

Le soir venu, j’avais déjà la petite angoisse au ventre, comme lors de mes veilles de rentrée. Inutile de préciser qu’elle n’avait aucun stress pour le coup !

On la couché tôt (20H15) en espérant qu’elle ne se lève pas trop tard…. Si il y a bien un avantage à être mère au foyer, c’est celui de ne pas être trop pressée le matin. Donc hors de question pour moi de la réveiller.

Ce matin, réveil à 7H50, pour elle c’était un jour comme un autre, mais pour moi c’était différent, c’était LA rentrée... On a pris le petit déjeuner ensemble et comme d’hab’ elle a bu son biberon en 1H…(on prend vite l’habitude de prendre son temps hein 😉 ). Ici les parents amènent les enfants à la crèche vers 7H30, autant dire qu’on était bien en retard mais c’est pas grave !

Puis on s’est habillés, changés, parés de la tenue préparée la veille, une petite touche de parfum Tartine et chocolat, un petit palmito sur la tête (c’est la seule solution que j’ai trouvé pour qu’elle n’ait pas les cheveux dans les yeux – grosse pénurie de barrette au Gabon !).

A 8h50, elle a pris son petit sac sur son dos, ouvert la porte, appelé le gardien pour qu’il ouvre le portail et vérifie qu’il n’y ait personne dehors (c’est le rituel ici). Hop dans le siège auto, vroum vroum comme elle dit, direction la crèche.

A notre arrivée, tout était déjà bien calme, les enfants étaient là depuis un moment. Miss choufleur avait l’air ravie. Elle a croisé ses copines qui sont chez les grands (les filles de mes copines à moi en fait 😉 ) et elle a rejoint le groupe des petits. La responsable la prise par la main, et l’a amené dans la salle. Je n’ai pas osé rentrer pour lui dire au revoir. Elle est partie s’amuser et je n’ai pas voulu jouer la mère pot de colle même si je regrette un peu (j’espère qu’elle ne s’est pas retourné pour me chercher juste après :/).

Ce matin, c’était donc un grand jour pour moi (pour elle pas sûre..). J’ai laissé mon tout petit bébé à la crèche. Elle va sûrement se disputer, ne pas vouloir partager les jouets ou prêter. J’aimerais être une petite souris pour voir ce qu’elle fait, voir si les autres enfants sont gentils avec elle (et si elle aussi d’ailleurs!). J’aimerais la protéger dans cette nouvelle expérience. Mais je sais aussi qu’il faut qu’elle apprenne à évoluer seule, sans sa maman. C’est bête car même si je sais tout ça, je ne peux m’empêcher d’avoir un petit pincement au coeur, voire même culpabiliser de la laisser alors que je pourrais la garder tout prêt de moi. En écrivant ces mots, je me rends compte qu’être maman c’est devenir gaga et je pense qu’aucune d’entre nous n’y échappe (même si on fait genre que non 😉 )…. C’est vraiment ce que je ressens et je voulais en garder une trace écrite dans ce petit journal.

Ce matin je pense à elle à chaque seconde. Elle me manque….mais je suis tellement fière d’être sa maman, tellement fière qu’elle soit partie jouer sans un regard, comme une grande. Ma fille est une perle !

 

Miss Choufleur sur le départ

Miss Choufleur sur le départ

La salle du goûter

La salle du goûter

Salle de goûter

La place du sac de Miss Choufleur (trop chou !)

La place du sac de Miss Choufleur (trop chou !)

Salle de jeux

Salle de jeux

Au Gabon, la crèche est ouverte seulement le matin de 7H30 à 12H. L’après-midi c’est sieste et nounou à la maison. Dans celle de miss choufleur, il y a deux groupes: les grands (>2 ans) et les petits (<2 ans). Les petits restent à l’intérieur et partagent leur matinée entre la salle de jeux et la salle du goûter. J’aurais bien aimé qu’elle puisse sortir s’aérer mais la cour est réservée aux grands et aux maternelles, car soit disant trop dangereuse pour les petits… Tant pis, on ira à la plage l’après-midi !

Allez, je pars la chercher ! 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

5 réflexions au sujet de « LA rentrée à la crèche de Miss Choufleur (et de sa maman surtout !) »

    • Si ça peut te rassurer, elle a pleuré le deuxième jour (quand elle a compris que j’allais la laisser en fait !). Et elle pleure quand je viens la chercher… C’est dur pour elle alors qu’elle avait l’habitude que je la laisse chez des copines très souvent le matin depuis un mois. Donc normal que petit A ait du mal à s’adapter. Je crois aussi qu’ils ressentent nos émotions et j’angoisse moi aussi de la laisser (culpabilité, séparation.. Etc) sauf que je l’intériorise mais je suis sure qu’elle le sent… Allez quelques semaines et tout va rentrer dans l’ordre !

Laisser un commentaire