[Vis ma vie en Afrique] L’homme est parfois plus blond que la femme

Tout est dans le titre, l’histoire commence par une femme un peu blonde mais se termine par la bêtise de l’homme illustrée 🙂

Hier j’amène miss choufleur jouer chez une copine. Même si le sens de l’orientation n’est pas ma première qualité (au moins je l’admet), j’ai comme l’impression qu’il existe un chemin beaucoup plus court sauf qu’il est en sable.

Petite parenthèse. Au Gabon, la plupart des expatriés roulent en 4×4, car une route sur deux ne serait pas praticable autrement. Merci les trous, merci l’humidité, merci le sable et merci la saison des pluies ! On est loin du 4×4 de luxe, mais plus du 4×4 de base (avec la clim quand même) prêt à affronter les rayures, les coups, les routes ensablées et la boue.

« Tiens, si je testais ce chemin… je tente ? Non ? Et si je reste coincée ?« . Finalement c’est sur le retour, soit avec Miss choufleur affamée à l’arrière, que je décide de me lancer. Marche avant, oups ça tourne dans le vide, marche arrière, pareil, mince je crois que je suis ensablée, panique totale. On respire, 1,2,3, marche avant pied au plancher, j’arrive à me sortir en passant par le bord de la route. Ouf.

Le soir je raconte mes aventures au chéri qui ne manque pas de me faire passer pour la blonde de service (sa passion). J’ai droit aux classiques « non mais t’es nulle« , « on y est déjà passé« , « c’est trèèèèès simple« , « tu ne m’écoute jamais quand je veux te montrer le mode 4×4« . Bon j’avoue que sur ce dernier point, je m’en suis voulu de ne pas avoir écouté mais bon surtout NE PAS MONTRER signe de faiblesse face au chéri !

Il décide de m’emmener prendre le chemin le soir même. J’accepte, ce sera un bon cours.

18H30 : la nuit tombe, on met miss choufleur dans son siège et on part prendre le chemin (tout prêt de la maison). Je ne prends rien, ni bib, ni couche, on en a pour 2 minutes top chrono.

Me voilà au début du chemin, j’enclenche le mode 4×4 et je me lance puis s’en suit une série de :

L’homme : « Passes la 1ère ! »
L’homme : « Accélère ! »
L’homme : « Mais accélère je te dis ! »
La blonde : « C’est ce que je fais je suis pied au plancher »
La blonde, au fond du seau : « Et voilà on est bloqués, sans bibi, on est nuls, quelle idée ! »
L’homme : « Taie toi, active le mode 4×4 supérieur »
La blonde : « ah ça existe ? cool ! »
L’homme : « Marche arrière »
La blonde : « Ouf on bouge, je sors ! youhouuu »
L’homme : »Passe la seconde, lance toi, accélère… »
La blonde : « Non non maintenant que j’avance, je ne touche plus rien jusqu’à l’arrivée »
L’homme : « Passe la seconde JE TE DIS »
La blonde : « Ok. »

Le temps du changement de vitesse, la voiture s’arrête. On est rebloqués. Marche avant, je roule dans du beurre. Marche arrière pareil. On est complètement enfoncés cette fois, en plein milieu du chemin paumé, il fait presque nuit noire, miss choufleur râle et moi enceinte de 6 mois… Question : EST-CE QUE L’HOMME NE SERAIT PAS PLUS BLOND QUE MOI !?

19H00 – Heure du bibi => Pas de bibi, rien même pas une miette de gâteau qui traîne au fond de mon sac ! Chéri tente de pousser #fail (c’était prévu d’avance), un gabonais passe et l’aide #fail (ça aussi je m’en doutais).

19H05 : Mode « on appelle un ami ». Je n’ai pas mon portable non plus (quoi que pas sûre que mes amies soient utiles dans ce cas…). Mode « on appelle SES amis » donc.

19H15 : L’ami est là mais s’ensable dès le début du chemin. Bilan : on est 4 (moi et mon bide, miss choufleur, le chéri et l’ami), il fait toujours nuit et on a deux voitures à sortir. Point positif: l’ami a quand même pensé aux biscuits (rappel: la femme enceinte et l’enfant ne pensent qu’à MANGER).

19h20 : Mode « on appelle DES amis ».

19H25 : chéri et le gabonais arrivent à sortir l’ami. Miss choufleur et moi montons avec lui pour chercher du renfort et tenter d’accéder à notre voiture par l’autre bout du chemin.

19H30 : l’ami me dépose chez la copine de miss choufleur (vous vous souvenez celle qui habite au bout du chemin 😉 ?). Ils partent à 3 hommes et 3 4×4.

La suite me sera raconté (« édulcorée »?) par chéri :

L’ami se replante dans le sable. En fait l’avant du chemin est pire que l’arrière. Chaque homme sait mieux que tout le monde et n’en fait qu’à sa tête. Ils s’ensablent et se ressortent entre eux. Cool. Mais ma voiture est toujours au milieu.

Le chéri et le gabonais creuse pour sortir les roues, sortent un criquet pour soulever la voiture et caler des bouts de bois.

20H30 : notre voiture est sortie (sans les amis) et les autres se sont ENFIN tous désensablés. On est bons.

Entre temps :

  • Miss chou fleur a mangé 20 gateaux au chocolat, elle en a partout.
  • Elle a fait caca depuis 1H et a la couche archi pleine.
  • La copine de miss choufleur est affamée. La cuisine est en travaux et sa maman n’a plus de voiture pour aller chercher à manger (inutile de préciser qu’au Gabon le scooter Dominoz pizza existe juste dans les rêves).
  • On a voulu appeler environ 15 fois pour avoir des news mais on ne la pas fait, de peur de se faire harceler par des hommes enragés.
  • On a appelé toute la ville pour commander à emporter (oui on continue d’anticiper nous les femmes, surtout quand il s’agit de se remplir l’estomac) et tout est fermé (lundi…).

22H : On rentre, je pars chercher quelque chose à manger en ville (j’ai toujours faim..), on se pose devant la télé. Ouf j’ai l’impression d’avoir vécu une journée de 48H…

Bilan de l’expérience ?

Je suis quand même trop forte car PERSONNE, et surtout aucun « Homme », n’a réussi à aller aussi loin que moi dans ce chemin, sans s’ensabler. Dorénavant le chéri : motus et bouche cousu, je garde cette expérience dans un coin (et surtout pas trop loin) de façon à lui rappeler aussi souvent que nécessaire qu’il est nettement plus blond que moi !

Version je fais la belle:

20130806-190652.jpg

Version je fais moins la belle:
20130806-190721.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

3 réflexions au sujet de « [Vis ma vie en Afrique] L’homme est parfois plus blond que la femme »

Laisser un commentaire