Comment choisir sa poussette 2ème âge ?

Après vous avoir parlé de l’achat de la la poussette 1er âge, place à celui de la poussette 2ème âge. Ce deuxième achat était pour moi plus réfléchis et moins « coup de coeur ».

L’achat de la poussette 2ème âge est un achat pratique. On commence à y penser quand bébé a grandit et commence à marcher. C’est bien d’avoir la poussette sous la main mais on commence à en avoir marre de se trimballer l »engin » à chaque déplacement. Il fallait donc que cette poussette réponde à tous les problèmes que j’avais pu rencontrer pendant 1 an avec ma poussette fashion (la vraie vie avec bébé quoi), à savoir :

1 – La légèreté

Problème : vous arrivez devant un escalier avec bébé en poussette. Vous êtes seule face à l’obstacle. Il va donc falloir prendre bébé sous un bras, et la poussette sous l’autre. Avec mon précédent carrosse – mission impossible.

Solution: choisissez une poussette la plus légère possible (je dirais maximum 8 kg). Bébé faisant à peu-près le même poids, on s’assure une descente d’escalier avec 10 kg en plus dans chaque bras (on travaille les biceps, les jambes en même temps, et on peut annuler son abonnement à la salle de gym 😉 ). Je ne parle même pas de la montée des escalier (ça c’est quand on devient pro).

2 – Un pliage facile

Problème : l’obstacle vient finalement toujours de la même source…le bébé. Mais bon sans lui, on aurait pas besoin de poussette. Bref je divague ;). Donc mise en situation: bébé pèse 10kg et ne marche pas encore. On hèle un taxi, il s’arrête et là on est comme une cruche avec sa poussette, bébé, son sac à langer et son sac à main (et là je parle de l’aller, celui d’avant aller faire les soldes et revenir plein de sacs de fringues). Il faut donc pouvoir plier la poussette tout en ayant bébé dans les bras.

Solution : pour ne pas se tromper, il faut tester le système de fermeture (et amener bébé pour faire le test en conditions).

3 – Le confort

Problème : bébé a pris l’habitude de sa poussette 1ère âge et de son confort. De son côté, Maman apprécie de pouvoir utiliser la poussette pour certaines siestes.

Solution : trouver un compromis entre le pratique (pour la maman) et le confort (pour le bébé). Aussi, je conseille de choisir une poussette avec un dossier réglable en position allongée. Je voulais aussi un dossier rembourré et une capote pour le soleil.

4 – Avoir les dimensions « Bagage cabine »

Problème : on prend l’avions avec une correspondance, voire deux (comme pour venir au Gabon) et on doit patienter 4 heures (quand tout le monde est à l’heure 😉 ) à l’aéroport…

Sachez tout d’abord que vous pouvez apparemment garder n’importe quelle poussette jusqu’aux portes de l’avion, même la 1er âge. Il suffit de l’enregistrer puis de signaler que vous souhaitez la garder jusqu’au dernier moment. Le souci c’est l’arrivée, si votre poussette n’a pas les dimensions bagages cabines, elle part en soute et vous ne la revoyez qu’à l’arrivée finale.

Ah vous donc le bébé fatigué et énervé qui court partout pendant la correspondance…

Solution : acheter une poussette canne qui a les dimensions cabines, à savoir 15 cm x 30 cm x 100 cm (pliée). Ainsi, vous pourrez la récupérer à la sortie de l’avion et surtout aller au duty free tranquille 😉

Alors après avoir passé beaucoup de temps sur internet, à lire des blogs et des sites de tests (allez faire un tour sur ma-poussette.com, très bien fait). Mon choix s’est arrêté sur deux poussettes : la Maclaren Quest « Nouvelle génération » et la Bébé Confort Mila, deux marques reconnues, modèles confortables, utilisables dès la naissance grâce à la position allongée (même si la 1er âge reste conseillée jusqu’à 6 mois – encore une fois tout dépend de son usage).

Laquelle ai-je choisi ?

La Bébé Confort Mila :

20130813-182607.jpg

La Maclaren Quest Nouvelle Génération :

20130813-182556.jpg

En choisissant la Maclaren, j’étais sûre de ne pas me tromper, la marque est ultra reconnue et je n’ai jamais rencontré de parents déçus. En revanche, j’ai tilté sur sa longueur pliée supérieure à 100 cm (105 cm exactement), j’avais peur qu’on me la refuse en bagage cabine…

Niveau poids, on était à égalité, soit 7/8kg ce qui est plutôt assez lourd pour une poussette canne mais visiblement le minimum pour avoir une poussette bien confortable.

La Maclaren était surement plus agréable à pousser et manier en ville (suspensions devant, plus grande roues, réglage des poignées pour les parents).

J’ai finalement choisis la Bébé Confort Mila pour deux raisons :

  • La poussette Mila est homologuée pour accueillir une coque / siège auto Créatis. Pour moi qui envisageait un deuxième enfant en expatriation, c’était le top. Je pourrais utiliser la poussette pour les deux : un coup la grande dans la poussette (coque à la main), un coup la grande marche et je fixe la coque sur le châssis. Une nacelle peut aussi se fixer dessus (bien que non « homologué »).
  • Le prix : alors que la Mila était vendue le même prix que la Maclaren chez Vertbaudet, soit 260 euros, je l’ai trouvé à 160 euros sur Amazon, ce qui a définitivement arrêté mon choix 😉

Accessoirement, j’ai aimé la sobriété de ce modèle. C’est assez rare pour une poussette canne (avec souvent beaucoup de fluos, très « sport »). On peut aussi y caler le sac à langer très facilement sur les poignées, ça ne bouge pas !

Après un an d’utilisation, et de voyages, la poussette est toujours en super état et je suis bien contente de mon achat (et surtout d’avoir passé 3 plombes sur internet à tout étudier !).

Et vous, laquelle avez-vous choisi ?

La poussette Bébé Confort Mila dans la vraie vie 😉 :

20130813-183828.jpg
Bébé fait dodo et maman en profite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 réflexions au sujet de « Comment choisir sa poussette 2ème âge ? »

  1. Je viens de découvrir ton blog, et oui puisque tout comme toi j’ai eu une période « étude de marché » des poussettes ahah.
    Après avoir longuement hésité je pense acheter la Recaro Easylife (même si la bébé confort Mila était dans ma liste initiale) une poussette légère, facile à plier , avec un joli joli chassis et des couleurs super sympas! Bref j’ai craqué , je l’ai trouvé en promo sur le site de http://www.poussette.com qu’une amie m’a recommandé et je dois dire que j’ai vraiment hâte de la recevoir 🙂
    Bonne continuation pour ton blog

  2. Merci pour cet article. Je viens de revendre mon trio steeety car la poussette fait quand même 11kg et comme je dois monter et descendre des escaliers en permanence ça commencais a m’ennerver et je prenais ma mila que j’avais pour mon aîné.

    je cherche quand même une deuxième canne car j’ai en laisser une dans la voiture et une dans la maison. Et la mila je trouve qu’elle a un hic des que le chemin a pas mal de cailloux ca devient hard elle roule très mal.

    J’AVAIS pour mon fils la quest de mclaren justement que ma belle soeur ma donné mais ayant dair pour ges aîné elle a rnedu l’âme (:perdu un roue) avant que j’accouche) je l’aimais bien car bcp plus légère et roulait mieux sur les sentiers que la mila ( cause ses roues avant double? )

    La je me tâte elle n’a que 12 mois dans quelque s jours et dort encore pas mal dans la poussette je vais tout le temps a droite a gauche et dans la mila elle est toute tordu moins bien que la streety
    ..

    Je pensais a la quinny zapp xtra 2 d’autant qie le pliage est waou! Mais peur que côté roue ca soit pareil que la mila. Tu as testé?

    • Bonjour merci pour ton commentaire. Je suis assez d’accord avec toi pour la mila qui pourrait mieux rouler. Le système commence à fatiguer et elle est dure à pousser. C’est vraiment fait pour du plat. Depuis ce billet j’ai acheté la yoyo et c’est vraiment le top du top !! Surtout pour moi qui voyage souvent en aéroport.

Laisser un commentaire