L’éducation « à la française » vue par une Américaine

French Chldren don't Throw Food

Vous avez sûrement entendu parlé de Pamela Druckerman, rédactrice américaine expatriée à Paris. Auteure de « French Chlldren don’t Throw food » (les enfants français ne jettent pas la nourriture) et sa version française « Bébé made in France« , Pamela y partage son expérience et sa vision de l’éducation « à la française ».

Quand ce livre est sorti, il y a eu une excellente (et surtout intense) communication de lancement, donc j’en ai entendu parlé et reparlé. Honnêtement, je me suis étonnée de tout ce racolage publicitaire, et j’ai pensé « tiens, bonne idée de caresser ses futurs lecteurs dans le sens du poil pour générer des ventes » (oui je suis souvent extrême, parfois trop…).

Au moins, ça a eu la vertue d’égayer ma curiosité, et je l’ai acheté, au moins pour voir comment on pouvait combler un livre entier sur le sujet…

Après lecture, je peux vous dire que je me suis trompée et qu’encore une fois j’ai eu un excès d’aprioris. Ce livre fait prendre du recul sur notre façon d’élever des enfants, de concevoir l’éducation, la parentalité.

Personnellement, j’ai peu réfléchi à la façon dont j’allais éduquer ma fille. C’est quelque chose de logique, sûrement une reproduction du schéma familale qu’on m’a moi-même inculqué, que ce soit par mes parents, les médias ou l’observation de mes amies. Je n’avais pas non plus abordé la question de l’éducation à travers les différentes cultures et je dois dire que c’est assez passionnant. Pour l’anecdote, la femme de ménage de l’appart’hôtel où je vis en ce moment a été surprise de voir marcher la miss à 11 mois car, en Afrique, il est apparemment courant que les enfants fassent leur premier pas vers 18/24 mois !! (du fait du portage je suppose ?)

Chaque chapitre ressemble à un billet de blog. A travers son expérience de maman expatriée de 3 enfants, Pamela met humblement en avant nos petites habitudes de parents frenchy:

  • Pourquoi nos enfants font « statistiquement » leurs nuits avant les autres ?
  • Apprendre la patience à nos enfants, à ne pas avoir tout, tout de suite
  • L’allaitement
  • Bien se conduire au restaurant
  • Pourquoi les enfants disent tous, à un moment donné, « caca boudin » ?
  • Savoir se faire écouter et considérer comme la personne ayant l’autorité dans la maison

J’ai lu avec plaisir ce livre. Il m’a fait sourire, a mis des mots sur ce que je connaissais / faisais (sans le savoir), m’a donné des astuces. Je l’ai dévorée en quelques jours, alors qu’il me faut parfois des semaines pour achever un bouquin. J’ai aimé ces récits personnels, ceux de ses amies françaises et américaines. Elle m’a aussi donné envie de lire Françoise Dolto (livre offert à la naissance de ma fille, jamais lu, qui doit traîner dans une malle… j’ai honte). En tant que lectrice française, j’ai quand même été déçue par quelques « clichés » sur notre culture, sans doute que c’est ce qui fait vendre de l’autre coté de l’atlantique…

Au final, je ne pense pas que les français éduquent mieux leurs enfants que les autres. Je pense qu’il existe une base (celle de ne pas faire tout et n’importe quoi), que chaque parent adaptera en fonction de son envie, de son éducation, et surtout de son enfant. Car chaque enfant est différent et il n’existera jamais de vérité sur tout. En revanche, il est intéressant de s’ouvrire au monde, d’échanger, de savoir ce que font les autres, français (merci la blogosphère!) et étrangers. Appréhender différentes méthodes, et même prendre conscience des nôtres, nous rend finalement plus flexibles sur nos « principes ».

Je m’apprête de ce pas à acheter son deuxième livre « French Parents don’t give in » (et vas-y que j’en profite pour rafraîchir mon anglais !).

Autre critique et article sympa

4 thoughts on “L’éducation « à la française » vue par une Américaine

    • Très bien ton billet. Je savais que ce livre serait cliché dès le début, c’est pour ça que je l’ai lu en anglais aussi, tant qu’à lire un point de vue étrangé et cliché, autant qu’il soit brut. Je suis globalement d’accord avec ton analyse, en particulier sur les points « vrais ». Pur l’épisode du restaurant, je pense que tous les enfants sont différents. Il y a des enfants plus calmes que d’autres, ce n’est pas une question de pays mais de personnalités (cf le sketch du blond de Gad Elmaleh entre deux familles…françaises 😉 ). Pareil pour l’allaitement, il peut y avoir des points de vus très différents au sein d’un même pays, qu’on parle au pédiatre, à la sage femme, à sa mère ou à ses amies. Au final j’ai aimé ce livre, j’ai ris des clichés, j’ai pris du recul sur mes « principes » personnels. Ce n’est pas une perle de littérature mais c’est une bonne distraction !

  1. Pingback: Mes lectures de Maman | Talons Hauts...et Petits Pots

  2. Bonjour ! Ton article est très intéressant, mais attention aux (fausses) idées reçues : les enfants africains marchent en général plus tôt (9 mois est un âge courant), justement grâce au portage !

Répondre à Maman Chat Annuler la réponse.